CIMR Al Mounassib

L’offre CIMR Al Mounassib spécialement dédiée aux petites et moyennes entreprises, a été conçue pour aider le chef d’entreprise à motiver et fidéliser ses collaborateurs en améliorant leur retraite future.
En offrant la possibilité de cotiser sur la tranche de salaire supérieure au plafond de la CNSS, CIMR Al Mounassib améliore le niveau de pension et maintient le niveau de vie à la retraite.

Caractéristiques de CIMR Al Mounassib

LA CONSTITUTION D’UNE PENSION DE RETRAITE EST VITALE AUTANT POUR LE CHEF D’ENTREPRISE QUE POUR SES COLLABORATEURS

Pour le chef d’entreprise la souscription à la retraite de la CIMR répond à la nécessité de diversification des sources de revenu à la retraite, et constitue, dans un monde des affaires caractérisé par des aléas et comportant des risques, la garantie d’un revenu sûr.

Pour ses collaborateurs, notamment les cadres, les faire bénéficier du régime de retraite CIMR, est le meilleur moyen de les motiver et de les fidéliser, en leur permettant de travailler dans la sérénité, n’ayant plus d’inquiétude quant à leur avenir et celui de leurs familles.

LA CIMR, L’OPTION DE REFERENCE EN MATIERE DE RETRAITE

La Caisse Interprofessionnelle Marocaine de Retraite, plus connue sous le nom de C.I.M.R., est une société mutuelle de retraite, soumise au contrôle de l’Autorité de Contrôle des Assurances et de la Prévoyance Sociale. Elle a été créée en 1949, par des chefs d’entreprises qui voulaient assurer une retraite sereine à leurs salariés, en partageant avec eux les fruits de développement de l’entreprise.

Aujourd’hui encore, les chefs d’entreprises qui prennent à cœur l’avenir de leurs salariés les inscrivent à ce régime de retraite.

UN SYSTEME TRANSPARENT, SIMPLE ET ACCESSIBLE

L’employeur adhère à la CIMR pour le compte de ses salariés et devient membre de  la CIMR.

Tout employeur exerçant au Maroc, quelque soit son activité ou sa forme juridique, peut adhérer à la CIMR.

L’entreprise choisit parmi la variété de taux proposée, celui qui leur convient le mieux, à appliquer à la partie de la rémunération supérieure au plafond du régime de base de la CNSS.

Pourcentage de la partie de salaire supérieure au plafond versé en contribution

Contribution salariale6789101112
Contribution patronale7,809,1010,4011,701314,3015,60

Ce taux peut d’ailleurs être différent selon le statut des salariés.

Chacune des  contributions  des salariés, qu’elles proviennent des parts patronale ou salariale, sont traduites en points. Au moment de partir en retraite, le nombre total de points acquis au cours de la carrière est multiplié par la valeur du point et donne ainsi le montant de la pension de retraite. La

OUI, IL EST POSSIBLE D’AUGMENTER SA PENSION DE RETRAITE

Il existe plusieurs moyens d’augmenter son nombre de points :

  • vous pouvez augmenter votre taux de contribution,
  • une autre option est envisageable : imaginons par exemple que vous ayez travaillé 10 ans avant d’adhérer à la CIMR. Vous pourrez «acheter» la période non contribuée, c’est-à-dire que vous achetez le nombre de points correspondant aux années oùvous n’étiez pas affilié,
  • vous pouvez également améliorer davantage le niveau de votre pension, en procédant librement de façon régulière ou ponctuelle à des versements supplémentaires de vos contributions, destinés à l’achat de points additionnels.

SIMULATIONS DE PENSIONS

Taux de cotisation : part salariale : 12% / part patronale : 15.60%.

Age à la souscription : 40 ans.

Taux d’évolution annuel du salaire : 4%.

Salaire mensuel déclaré
          Versement      complémentaire                     mensuel
                        Pension mensuelle*
             A 60 ans
            A 65 ans
7000
1000718110 917
1500935914 228
8000
1000818812 447
150010 37015 765
200012 55619 088
10 000
150012 40218 855
200014 58822 178
300018 95128 810
*Calculée sur la base d’une évolution annuelle du salaire de référence et de la valeur du point de 4%.

DES AVANTAGES FISCAUX POUR VOUS AIDER A CONSOLIDER VOTRE RETRAITE

L’État vous incite et vous aide à mieux planifier votre retraite. Ainsi, tous les prélèvements au titre de la retraite CIMR font l’objet de déductions fiscales. Vous pouvez obtenir une déduction fiscale à toutes les phases de la contribution, que ce soit pour :

– constituer votre pension de retraite,

– ou si vous décidez d’acheter les années sans contribution, et que vous les payez rétroactivement,

– ou si vous procédez à des versements supplémentaires pour l’achat de points de retraite additionnels.

Deux grandes déductions fiscales sont autorisées :

– la première, au titre de l’IS pour l’employeur,

– la seconde, au titre de l’IR pour le salarié.

Si le montant d’achat est supérieur au revenu imposable d’une année, la déduction est imputable sur les revenus des années suivantes, jusqu’à apurement.

Seule condition : les contributions correspondantes doivent être retenues et versées par l’employeur.

LA RETRAITE, UN REVENU INDISPENSABLE A TOUTE LA FAMILLE

La retraite est faite pour aider le retraité, pense-t-on. Mais souvent, l’on oublie que la retraite est vitale pour toute la famille.

En effet, en cas de décès du retraité, sa pension ne se perd pas, elle est transférée à sa famille :

– le conjoint a droit à ce qu’on appelle une pension de réversion, égale à la moitié de la pension.

– les mineurs, orphelins de père et de mère, ont droit à une pension d’orphelins.

– et s’il s’agit d’un mineur handicapé, il gardera sa pension, même à sa majorité, car on considère alors qu’il est toujours à charge.