Aide & FAQ

Qu’est ce que c’est que la CIMR ?

Créée en 1949, la CIMR a pour mission de promouvoir un régime de retraite pérenne, équilibré et solidaire, garantissant aux bénéficiaires une pension équitable dans le cadre d’une gestion efficace et de qualité.
La CIMR est gérée par un Conseil d’Administration élu par l’Assemblée Générale des adhérents.
En 2015, la CIMR comptait 6388 entreprises adhérentes, 595 091 affiliés actifs cotisants et ayants droit et 158 863 allocataires. Le montant total des produits techniques de la CIMR s’élevait à 6 777 millions de Dh et le total des pensions servies était de 3 612 millions de dirhams.

Quels sont les organes de gouvernance de la CIMR ?

Le système de gouvernance mis en place par la CIMR couvre trois domaines :
  • La gouvernance de la gestion opérationnelle pour lui assurer efficacité, sécurité et transparence
  • La gouvernance technique du régime en matière de pérennité, d’équité et d’efficacité
  • La gouvernance de la gestion financière dans le but de lui garantir sécurité, efficience, transparence et indépendance.

L´instance suprême de décision de la CIMR est l´Assemblée Générale de ses adhérents.

Le Conseil d´Administration en constitue l´organe de gestion. Il est composé d’adhérents élus par l´Assemblée Générale et exerçant à titre bénévole. Quatre comités spécialisés sont issus du Conseil d’Administration qui leur a confié des missions spécifiques :

  • Le Comité de Pilotage : veille sur l´équilibre actuariel du régime
  • Le Comité des Investissements : supervise la gestion financière et veille au respect de la Charte et du règlement financiers
  • Le Comité d´Audit : supervise les missions d´audit interne et externe
  • Le Comité des nominations et des Rémunérations : arrête la politique de rémunération et fixe les émoluments des membres de la Direction.

Quelle est la mission de la CIMR ?

Administrer un régime de retraite complémentaire pérenne, équilibré et solidaire garantissant aux bénéficiaires une pension équitable reposant sur une gestion efficace, de qualité et une performance financière optimale.

Quelles sont les valeurs de la CIMR ?

  • Honnêteté : Sens de la justice, de la morale et du devoir, droiture, intégrité, probité et incorruptibilité, constituent le contenu que la CIMR s´engage à donner à cette valeur dans ses relations externes et internes.
  • Responsabilité : Assurer ses responsabilités et répondre de ses actes, est pour la CIMR un impératif pour s´acquitter de sa mission. Elle se traduit par un engagement de tous sur les objectifs fixés.
  • Equité : Donner à chacun ce qui lui est dû en toute impartialité, est un principe fondateur pour la CIMR, qui intègre la prise en compte des exigences éthiques les plus élevées de ses métiers.
  • Professionnalisme : Connaître et maîtriser les règles de ses métiers, les appliquer avec rigueur et exceller dans les domaines techniques et relationnels, constituent pour la CIMR le meilleur moyen pour offrir des prestations de qualité.
  • Serviabilité : Au coeur de nos actions, l’attention portée à l’individu, qu’il soit adhérent, cotisant, ayant droit, retraité ou citoyen, est fondamentale.
  • Transparence : La transparence s’applique à la fois aux personnes et aux activités. Elle signifie la mise en pratique du principe d´exemplarité et de respect des règles du jeu.
  • Esprit d´équipe : Valeur cardinale de la CIMR. Derrière chaque réussite, il y a un groupe, une équipe de femmes et d´hommes.

Quelles sont les orientations stratégiques de la CIMR ?

  • Elaborer des produits et prestations adaptés aux besoins évolutifs des affiliés actuels et potentiels
  • Développer la base des adhérents et des affiliés
  • Gérer les contributions et assurer leur recouvrement
  • Servir les pensions dans une approche client
  • Gérer les placements et optimiser leur rendement
  • Veiller à l´équilibre du régime

Comment la CIMR assure-t-elle la transparence dans ses pratiques ?

La gestion de la CIMR répond aux exigences de performance et de transparence vis-à-vis de ses adhérents et affiliés. Ainsi, et suite aux modifications statutaires introduites par l’Assemblée Générale Mixte  du 2 décembre 2008, les comptes de la CIMR sont audités annuellement par deux  commissaires aux comptes.

Un cabinet d´actuariat indépendant certifie chaque année le bilan actuariel réalisé par la CIMR, sous la direction du Comité de Pilotage.

Les prestations de la CIMR répondent-elles aux normes de qualité ?

Depuis 2009, la CIMR est certifiée ISO 9001 version 2008 pour ses deux processus métiers; le processus « Prestations » qui englobe l’ensemble des processus aboutissant à la liquidation des dossiers de pension et au règlement de ces dernières, et le processus « Production » qui couvre les processus d’adhésion des entreprises, l’affiliation et de gestion de la carrière des salariés affiliés.

Quelles sont les ressources de la caisse et comment sont elles employées?

Les ressources de la caisse sont constituées par les contributions patronales, les contributions salariales, les intérêts des fonds placés, les ressources légalement autorisées et les ressources statutaires et contractuelles provenant des versements faits par les organismes d´assurances agréés par le Ministre des Finances. Elles sont destinées à couvrir les charges d´allocation et les frais de gestion. L´excédent éventuel est affecté à un fonds appelé Réserve de Prévoyance. Les fonds logés dans la réserve de prévoyance font l´objet de placements diversifiés de manière à minimiser le risque et assurer le meilleur rendement.

Quelle est l´utilité de la Réserve de Prévoyance?

Tout régime de retraite facultatif et fonctionnant en répartition se doit de constituer une Réserve de Prévoyance afin d´être à l´abri de tous les aléas. Plus elle est importante, plus elle est significative de la pérennité du régime. Au 31 Décembre 2014, cette réserve s´élevait à 35961 million de dirhams, soit l´équivalent de 8,5 années d´allocations.

Comment se fait l’adhésion à la CIMR ?

L’adhésion à la CIMR se fait par la souscription d’une entreprise à l’une des offres proposées par la caisse à savoir CIMR Al Kamil ou CIMR Al Mounassib ou d’une personne physique à l’offre l Moustakbal individuel.

Quelle est la démarche à suivre pour adhérer à la CIMR ?

Qu’il s’agisse d’une adhésion spontanée ou d’une adhésion suite à une prospection menée par un conseiller commercial de la CIMR, une simple demande adressée à la CIMR accompagnée de la liste du personnel à affilier faisant ressortir notamment les dates de naissance et d´entrée dans l´entreprise, les salaires annuels, en y joignant les photocopies des cartes d´identité nationale.

L´adhésion se concrétise par la signature d´un engagement d´adhésion, et l´envoi des bordereaux trimestriels de déclaration de salaire et des règlements correspondants.

Dorénavant, l’adhésion en ligne à la CIMR est possible via le nouveau téléservice « Téléadhésion » lancé par la caisse à travers son site web : www.cimr.ma

Qu’est ce que la Téléadhésion ?

Il s’agit d’un nouveau téléservice lancé par la CIMR visant l’automatisation de toute la chaîne du processus d’adhésion des nouveaux adhérents, qui pourront désormais souscrire en ligne leur adhésion à la CIMR et suivre en toute autonomie la gestion de leur compte.

Ce nouveau téléservice permet aux entreprises d’adhérer à la CIMR directement sur le site en toute simplicité et autonomie : La téléadhésion donne la possibilité aux prospects de saisir en ligne les demandes d’adhésion à la CIMR avec ou sans appui de nos conseillers commerciaux.

Ainsi, la mise en oeuvre de la téléadhésion devra permettre dans le cadre de toute demande d’adhésion en ligne de :

  • Créer un compte au niveau de l’espace adhérent
  • Saisir la demande d’adhésion
  • Saisir les informations sur l’adhérent
  • Sélectionner l’offre choisie par l’adhérent
  • Valider la demande d’adhésion

Quels sont les avantages acquis par une adhésion à la CIMR ?

Le régime de la CIMR offre à ses affiliés un certain nombre d´avantages.

La retraite CIMR, un revenu pour toute la famille
La retraite est certes faite pour aider le retraité, mais elle est aussi vitale pour toute la famille. En effet, en cas de décès du retraité ou du salarié actif, sa pension de retraite CIMR ne se perd pas. Elle est transférée à sa famille :

  • Le conjoint a droit à ce qu’on appelle une pension de réversion, égale à la moitié de la pension sous réserve que ce dernier remplisse les conditions d’âge et le mariage doit daté de 2 ans et plus.
  • Les mineurs, orphelins de père et de mère, ont droit à une pension d’orphelins.
  • S’il s’agit d’un mineur handicapé, il gardera sa pension, même à sa majorité, car on considère alors qu’il est toujours à charge.
Une solidarité qui s’opère même en cas de maladie
Des points de retraite sont consentis gratuitement par la CIMR, en cas de maladie ou d’invalidité durant une période dépassant 60 jours. En effet, sur production de certificats médicaux, la CIMR attribue aux intéressés des droits durant toute la période de maladie ou d’invalidité, à partir du troisième mois.
Une revalorisation annuelle du montant de la pension
Les pensions de retraite servies par la CIMR aux retraités et ayants cause sont revalorisées systématiquement à effet du 1er juillet de chaque année, en fonction de l´augmentation annuelle de la valeur du point en service.
Les avantages fiscaux offerts par la CIMR
L’adhésion à la CIMR permet des avantages fiscaux pour vous aider à consolider votre retraite. L’État vous incite et vous aide à mieux planifier votre retraite. Ainsi, tous les prélèvements au titre de la retraite CIMR font l’objet de déductions fiscales.Vous pouvez obtenir une déduction fiscale à toutes les phases de la cotisation, que ce soit pour:
  • Constituer votre pension de retraite
  • Racheter les années sans cotisation
  • Procéder à des versements supplémentaires pour le rachat de points de retraite additionnels
Deux grandes déductions fiscales sont autorisées:
  • La première, au titre de l’IS pour l’employeur
  • La seconde, au titre de l’IR pour le salarié

Si le montant du rachat est supérieur au revenu imposable d’une année, la déduction est imputable sur les revenus des années suivantes, jusqu’à apurement.

Seule condition: Les cotisations correspondantes doivent être retenues et versées par l’employeur.

Mise en place d’un capital décès

Il est instauré une nouvelle prestation en faveur des bénéficiaires du régime et de leurs familles, se traduisant par le versement par la CIMR aux ayants cause en cas de décès de l’allocataire principal ou du conjoint attributaire d’une pension de réversion, d’un capital équivalent à trois fois la dernière pension mensuelle servie.

Quels sont les produits CIMR ?

L’offre CIMR s’articule autour de deux produits principaux : CIMR Al Kamil, CIMR Al Mounassib.

Différentes options et taux sont également proposés en fonctions des revenus de chacun et de ses objectifs.

Qu’est ce que CIMR Al Kamil ?

CIMR Al Kamil est un régime de retraite ouvert à toutes les entreprises ayant au moins 3 salariés.

Il permet aux salariés de se constituer une retraite complémentaire au régime de la CNSS, afin de préserver leur niveau de vie à la retraite. Il propose une gamme plus large de taux de cotisation, qui va de 3% à 10% pour chacune des parts salariales et patronales avec une contribution sur salaire démarrant à partir du 1er dh.

CIMR Al Kamil complète efficacement la pension de base et permet d’avoir des taux de remplacement (du salaire par la pension) significatifs.

Quelle est l’assiette de contribution de CIMR Al Kamil

L’assiette de contribution pour les affiliés à CIMR Al Kamil, est constituée de l’ensemble des éléments bruts de la rémunération, avant leur imposition à l’Impôt sur le Revenu, à savoir : le salaire fixe, les heures supplémentaires, les gratifications, etc.

Quelles sont les caractéristiques de CIMR Al Kamil ?

  • Un régime accessible à toutes les entreprises : Toute entreprise exerçant au Maroc, quelque soit son activité ou sa forme, et employant au moins 3 salariés peut adhérer à la CIMR sur simple demande. Elle devient membre de la CIMR au bénéficie de ses salariés
  • Un système simple : En optant pour CIMR Al Kamil, l’employeur et ses salariés choisissent ensemble, parmi les 12 taux de cotisations proposés, celui qui leur convient le mieux.
  • Une retraite sur mesure : En fonction de la catégorie de vos salariés, vous pouvez choisir des taux de cotisation différents pour chacune de vos catégories de salariés pour :
–    Moduler les prélèvements en fonction des capacités d’épargne de chaque catégorie.
–    Garantir à vos salariés un taux satisfaisant, de remplacement du salaire par la pension.

Comment s’applique le taux choisi ?

Le taux que vous aurez choisi s’applique sur la totalité du salaire, sans qu’aucun plafond de cotisation ne soit fixé, pour vous permettre de rapprocher le niveau de votre future pension de celui de votre revenu en activité.
Le montant de vos cotisations (salaire x taux choisi*) est chaque année converti en points CIMR.

*Hors contributions patronales non génératrices de droit.

Qu’est ce que CIMR Al Mounassib ?

CIMR Al Mounassib est spécialement dédié aux petites et moyennes entreprises dont l’effectif est inférieur à 50 salariés. Il a été conçu pour aider le chef d’entreprise à motiver et fidéliser ses collaborateurs en améliorant leur retraite future.

En offrant la possibilité de cotiser sur la tranche de salaire supérieure au plafond de la CNSS, CIMR Al Mounassib permet d’améliorer le niveau de pension et de maintenir le niveau de vie à la retraite.

Quelle est l’assiette de contribution de CIMR Al Mounassib?

Les affiliés à CIMR Al Mounassib contribuent sur la base de la partie du salaire qui dépasse le plafond de la CNSS.

Quelles sont les caractéristiques de CIMR Al Mounassib ?

  • Un régime accessible : Spécialement conçu pour les PME, il tient compte de leurs contraintes et leur permet de constituer une retraite sur mesure pour leurs salariés.
  • Un système simple et transparent : En optant pour CIMR Al Mounassib, l’employeur et ses salariés choisissent ensemble, parmi la variété de taux proposée, celui qui leur convient le mieux et qui sera appliqué à la partie du salaire supérieure au plafond du régime de base de la CNSS.

Quels sont les taux de contribution possibles avec CIMR Al Mounassib ?

Cotisation% appliqué à la partie de salaire supérieure au plafond de la CNSS
Salariale6789101112
Patronale7,809,1010,4011,7013,0014,3015,60

Comment s’applique le taux choisi ?

Ce taux peut d’ailleurs être différent selon le statut des salariés.

Chacune des contributions des salariés, qu’elles proviennent des parts patronales ou des parts salariales, sont traduites en points. Au moment de partir en retraite, le nombre total de points acquis au cours de la carrière est multiplié par la valeur du point et donne ainsi le montant de la pension de retraite. La valeur du point est revalorisée annuellement.

Comment suivre mes contributions à la CIMR ?

Pour suivre vos cotisations vous pouvez consulter à tout moment votre situation et l’historique de vos cotisations, via le site Internet de la CIMR : www.cimr.ma. Vous aurez également la possibilité de faire toutes les simulations que vous souhaitez et vous aurez ainsi tous les éléments qui vous permettront de vous préparer une retraite confortable.

Quelles sont les options proposées par la CIMR ?

Les salariés affiliés à la CIMR disposent de plusieurs moyens pour augmenter leur nombre de points, soit individuellement ou avec le concours de leur entreprise :

  • Mousabbak : Créée pour les salariés désirant partir en retraite à 55 ans avec une pension pleine, cette option peut être utilisée pour améliorer le niveau de la pension en cas de départ en retraite après l’âge de 55 ans. Cette amélioration atteint 38,89% pour l’âge de 60 ans.
  • Achat de points CIMR : Pour «acheter» des points retraite correspondant aux années où vous ne contribuez pas ou pour procéder à tout moment à des versements supplémentaires destinés à l’achat de points de retraite, afin d’améliorer davantage le niveau de votre pension.
  • Augmentation du taux de contribution : L’employeur peut à tout moment augmenter le taux de contribution pour tout ou une catégorie de son personnel. A partir du taux de 7%, cette augmentation de taux peut concerner un seul collaborateur.

Quels sont les avantages fiscaux dont je bénéficie ?

Tous les prélèvements au titre de la retraite CIMR font l’objet de déductions fiscales.

Vous pouvez obtenir une déduction fiscale à toutes les phases de la contribution, que ce soit pour :

  • Constituer votre pension de retraite
  • Acheter les années sans contribution
  • Procéder à des versements supplémentaires pour l’achat de points de retraite additionnels

Deux grandes déductions fiscales sont autorisées:

  • La première, au titre de l’IS pour l’employeur
  • La seconde, au titre de l’IR pour le salarié

Si le montant de l’achat est supérieur au revenu imposable d’une année, la déduction est imputable sur les revenus des années suivantes, jusqu’à apurement.

Seule condition : les contributions correspondantes doivent être retenues et versées par l’employeur.

Qu’est ce que l'achat de points ?

C’est une option qui permet aux affiliés de la CIMR, d’améliorer leur pension de retraite en rachetant à tout moment des points CIMR supplémentaires, avec éventuellement un objectif de pension à atteindre.

Comment se matérialise l’utilité de l'achat de points ?

Le rachat de point peut être jugé utile si vous souhaitez :
  • Augmenter votre nombre de points et améliorer votre pension future
  • Placer une partie de la rémunération, notamment les primes perçues, dans l’amélioration de la retraite
  • Reconstituer des services non couverts par le régime CIMR
  • Valider des services suite à une augmentation du taux de cotisation
  • Reconstituer le capital retraite suite à un remboursement de cotisation

Quels sont les avantages fiscaux dont je bénéficie suite à un achat de points ?

Tous les prélèvements au titre du « Achat de points » font l’objet de déductions fiscales :
  • Au titre de l’IS pour l’employeur
  • Au titre de l’IR pour le salarié

Si le montant de l’achat est supérieur au revenu imposable, la déduction est imputable sur les revenus suivants, jusqu’à apurement.

Seule condition : les contributions correspondantes à l’achat de points doivent être retenues et versées par l’employeur.

Quelles sont les différentes options de l'achat offertes par la CIMR ?

  • Achat de points suite à des versements supplémentaires
  • Achat de points correspondant aux années de non contribution
  • Achat de points suite à l’augmentation du taux de contribution
  • Achat de points pour la reconstitution du capital retraite

Qu’est ce que l'achat de points par versements supplémentaires ?

Il s’agit du placement total ou partiel des primes perçues dans la retraite, puisque la CIMR permet à ses affiliés d’effectuer à tout moment des versements supplémentaires pour améliorer le nombre de leurs points de retraite. Dans ce cas, le montant des versements est divisé par le coût du point applicable pour déterminer le nombre de points correspondants.

Exemple :
Un salarié est âgé de 35 ans, et souhaite consacrer sa prime annuelle s’élevant à 30 000 DH dans sa retraite CIMR. Compte tenu de la déductibilité fiscale du montant versé, son salaire net pourrait être réduit de seulement 18 600 DH, et lui rapporterait un complément de retraite annuel à 60 ans de l’ordre de 6 485 DH.

Qu’est ce que l'achat de points pour les années de non contribution ?

Dans le cas d’un salarié nouvellement affilié ou qui vient de s’affilier à nouveau à la CIMR, il a la possibilité «d’acheter» les années où il n’a pas cotisé. Et ainsi reconstituer sa retraite en achetant les points correspondant aux années de non affiliation.
Cet avantage permet d’améliorer sa pension future, en bénéficiant rétroactivement des bonnes performances de la CIMR.

Exemple:
Un salarié de 40 ans, n’ayant pas cotisé pendant 10 ans, souhaite récupérer les années perdues, à raison de 100 points par an :
•    Nombre de points à acheter = 100 x 10 = 1 000 points
•    Montant de l’achat = 1 000 x 19,38(1) x 7,048(2) = 150 931 Dhs

(1) : Salaire de référence 2010
(2) : Coefficient d’âge

Qu’est ce que l'achat de points pour augmentation du taux de contribution ?

Il s’agit de remettre à niveau les années passées de contribution et de faire appliquer, a posteriori, sur les contributions antérieures le nouveau taux que l’employeur a décidé d’adopter dans le cadre d’une augmentation du taux de contribution CIMR.

Exemple :
Votre taux de contribution a été jusqu’à aujourd’hui de 3,75% et vous voulez passer dès le mois prochain à 6%. Mais vous voulez aussi appliquer ce nouveau taux sur toute la période passée sous le taux de 3,75%.

Qu’est ce que l'achat de points pour reconstitution du capital retraite ?

Dans le cas ou certains collaborateurs ayant quitté le service d’une entreprise adhérente à la CIMR et après avoir demandé le remboursement de leurs contributions salariales, il est faisable pour ces derniers de reconstituer leur capital retraite.

Ils ont donc la possibilité de procéder à l’achat de points correspondant aux années remboursées suivant le barème expliqué plus bas.

Puis-je faire des achats de points si je quitte le service d’un employeur adhérent à la CIMR?

Un salarié qui ne travaille plus au service d’une entreprise adhérente à la CIMR, a toute latitude de continuer à préparer sa retraite et à augmenter son nombre de points.

La périodicité de paiement de cet achat de points relève du libre choix de l’intéressé. Ainsi, le salarié peut procéder à des versements, libres mensuellement, trimestriellement, semestriellement ou annuellement il peut également cibler un montant de pension à percevoir une fois arrivé à l’âge de retraite, ou encore un nombre de points précis à atteindre.

Il doit pour cela, prendre contact avec la CIMR, pour une simulation de l’achat.

Comment calculer le coût de l'achat ?

La valeur de l’achat est déterminée par un calcul effectué par les services de la CIMR. Une simple demande, envoyée par mail à l’adresse commercial@cimr.ma vous permettra d’avoir, une idée exacte sur toutes les options qui vous intéressent.

Comment est fixé le barème de l'achat de points ?

Selon l’âge, le barème de l’achat est différent. La valeur de l’achat est déterminée par la formule ci-après:

 

Montant de l’achat
=
Nombre de points à acheter x salaire de référence x coefficient d’âge.

Qui contacter pour faire une simulation ou des opérations de l'achat ?

Pour de plus amples informations et une simulation personnalisée, nos conseillers sont à votre disposition au 05 22 424 800 ou par e-mail à l’adresse :  commercial@cimr.ma

Qu’est ce qu’une retraite anticipée ?

Au Maroc, l’âge légal de départ à la retraite est de 60 ans. Mais la CIMR vous offre la possibilité de prendre une retraite anticipée à l’âge qui vous convient, librement et à votre convenance.

En quoi consiste l'option Mousabbak ?

Normalement, les départs en retraite avant l´âge de 60 ans sont marqués par un abattement de la pension. Cet abattement est de 28% pour un départ à l´âge de 55 ans. L’adhésion à l’option Retraite à 55 ans, permet de faire valoir l´intégralité des droits sans abattement dans le cas d´un départ en retraite à 55 ans.

Comment bénéficier de l'option Mousabbak sans anticipation?

L´adhésion à cette option se fait moyennant une contribution supplémentaire de 38,89% de la contribution globale à verser à la CIMR. Cette adhésion peut avoir un effet rétroactif en validant partiellement ou totalement les périodes passées par le paiement de surprime. Il s´agit de surprime correspondant à l’achat partiel ou total de 38,89% des points déjà acquis.

Qui peut bénéficier de l'option Mousabbak?

Au choix sur demande de l´adhérent :
  • soit l´ensemble du personnel
  • soit une partie du personnel.

Un salarié qui opte pour l'option Mousabbak est-il dans l´obligation de partir en retraite à cet âge?

Non, il peut faire valoir ses droits à la retraite à n´importe quel âge à partir de 50 ans. Bien entendu selon qu´il soit âgé de moins ou de plus de 55 ans ses droits subiront : soit un abattement, soit une majoration.

Quelles sont les options de l'option Mousabbak ?

Pour prendre une retraite anticipée, 3 possibilités s’offrent à vous :

1- Arrêter de travailler avant 60 ans et attendre l’âge normal de départ en retraite pour toucher votre pension

2- Arrêter de travailler et percevoir votre pension avant 60 ans

3- Arrêter de travailler et percevoir une retraite pleine à 55 ans

En quoi consiste l’option 1 : Arrêter de travailler avant 60 ans et attendre l’âge normal de départ en retraite pour percevoir la pension ?

Vos droits seront préservés. A votre 60ème anniversaire, il vous suffira d’en faire la demande à la CIMR pour bénéficier de votre retraite pleine. Elle sera calculée sur la base des points acquis durant votre période de cotisation.

Quel est l’intérêt de souscrire à l'option Mousabbak dans le cas de l’option 1 ?

Dès votre souscription à l’option Mousabbak, vos contributions globales sont majorées de 38,89%.

A votre départ en retraite à 55 ans, votre pension sera calculée sur la base de deux éléments:

  • Nombre de points acquis avant votre adoption de Mousabbak. Ce montant subira la réduction liée au paiement de la pension par anticipation
  • Nombre de points acquis depuis votre adoption de Mousabbak, qui eux, seront intégrés en totalité pour le calcul de votre pension.

En quoi consiste l’option 2 : Arrêter de travailler et percevoir votre pension avant 60 ans ?

Après seulement 5 ans de contribution s à la CIMR. Dès l’âge de 50 ans, vous pouvez partir en retraite et percevoir une pension. C’est ce qu’on appelle « la retraite anticipée ». Mais il vous faut savoir que votre pension sera inférieure à celle que vous auriez touchée à l’âge de 60 ans. Et c’est normal, car vous la percevez jusqu’à 10 ans avant l’âge normal de la retraite.

Quel est l’intérêt de souscrire à l'offre Mousabbak dans le cas de l’option 2 ?

À 55 ans, votre pension sera calculée sur la totalité des points au cours de votre carrière, sans aucune réduction. Cette option vous donne le droit, dès 55 ans, de partir en retraite sans subir la réduction due au fait que vous bénéficiez de votre retraite bien avant l’âge légal.

Précisons : Si vous quittez votre entreprise avant l’âge de votre retraite (55 ans), et vous voulez récupérer vos contributions salariales sans attendre la pension, la majoration payée pour la souscription à la retraite à 55 ans sans anticipation ne sera pas intégrée à votre remboursement.

Comment optimiser l'option Mousabbak dans le cadre de l’option 2 ?

Afin de profiter pleinement de l’option Mousabbak sans subir aucune réduction, la CIMR vous propose l’option de « Achat des services passés ». La CIMR vous communiquera le coût de cet achat que vous pourrez payer en une ou plusieurs fois, en bénéficiant de déductions fiscales importantes.

En quoi consiste l’option 3 : Arrêter de travailler et percevoir une retraite pleine à 55 ans ?

Il suffit de l’intégrer à tout moment dans votre contrat. Cette option s’appelle « Mousabbak ».

Une fois l’option Mousabbak validée, vous êtes toujours libre quant au choix de l’âge de départ en retraite. Vous pouvez prendre votre retraite à 55 ans, ou même, continuer à travailler au-delà de 55 ans. Dans ce cas, vous bénéficiez de bonifications.

Quelle est la bonification dont je bénéficie si je souscris à l’option Mousabbak ?

Année de cotisation

Bonification de la pension

Valeur du capital de points

1 an soit 56 ans

6%

nombre de points obtenus à cette date x 1,06
2 ans soit 57 ans

13%

nombre de points obtenus à cette date x 1,13
3 ans soit 58 ans

21%

nombre de points obtenus à cette date x 1,21
4 ans soit 59 ans

29%

nombre de points obtenus à cette date x 1,29
5 ans soit 60 ans

39%

nombre de points obtenus à cette date x 1,39
6 ans soit 61 ans

46%

nombre de points obtenus à cette date x 1,46
7 ans soit 62 ans

53%

nombre de points obtenus à cette date x 1,53
8 ans soit 63 ans

60%

nombre de points obtenus à cette date x 1,60
9 ans soit 64 ans

67%

nombre de points obtenus à cette date x 1,67
10 ans et plus soit 65 ans et plus

74%

nombre de points obtenus à cette date x 1,74

Quand peut on souscrire à l’option Mousabbak ?

A tout moment, l’entreprise adhérente peut communiquer à la CIMR un courrier demandant l’adhésion à cette option en précisant les bénéficiaires.

Quels sont les avantages offerts par la souscription à l’option Mousabbak?

L’ensemble des prélèvements au titre de l’option Mousabbak, que vous optiez ou non pour l’achat des points, font l’objet de déductions fiscales :

  • au titre de l’IS pour l’employeur,
  • au titre de l’IR pour le salarié.

De plus, si le montant de l’achat est supérieur au revenu imposable, la déduction est imputable sur les revenus suivants, jusqu’à apurement.

Seule condition : les contributions correspondantes doivent être retenues et versées par l’employeur.

De quoi sont composées les contributions de la CIMR ?

En adhérant à la CIMR, votre entreprise participe à la constitution de votre retraite. Ainsi, les contributions se composent de deux parts :
  • Une part salariale qui est prélevée à la source, directement sur votre salaire brut par votre employeur qui se charge de la reverser à la CIMR.
  • Une part patronale payée par votre employeur.

Comment sont calculées les contributions à la CIMR ?

Le calcul des contributions CIMR implique deux éléments :
  • Le taux de contribution: Le montant des contributions dépend du taux de contribution. Au moment de son adhésion à la CIMR, l’employeur opte pour un taux de contribution qui s’appliquera pour les deux parts, patronale et salariale.
  • L’assiette de contribution: Elle dépend du produit auquel vous êtes affiliés. Pour CIMR Al Kamil, l’assiette de contribution est constituée de l’ensemble des éléments bruts de la rémunération, avant leur imposition (le salaire fixe, les heures supplémentaires, les gratifications, etc). Pour CIMR Al Mounassib, les contributions se font sur la base de la partie du salaire qui dépasse le plafond de la CNSS.

Quel mode de fiscalité est-il appliqué aux contributions CIMR ?

Les contributions faites au titre des produits de retraite CIMR ainsi que les prélèvements pour rachat sont déduits de l’IR payé par le salarié. Si le montant de l’achat est supérieur au revenu imposable, la déduction est imputable sur les revenus suivants, jusqu’à apurement. Les contributions correspondantes doivent être retenues et versées par l’employeur.

Comment suivre mes contributions à la CIMR ?

Pour suivre vos contributions et/connaître votre durée de contribution à la CIMR, vous pouvez consulter à tout moment votre situation et l’historique de vos contributions, via le site Internet de la CIMR : www.cimr.ma. Aussi, pour tout complément d’information vous pouvez contacter nos équipes par email sur : salarie@cimr.ma

Quel est le mode de règlement des contributions ?

La CIMR a mis en place le téléservice E@sypaiement qui vous permet d’effectuer le paiement en ligne des contributions CIMR en toute autonomie et sécurité.

Quand effectuer les règlements des contributions ?

Elles sont dues à terme échu, le dernier jour de chaque trimestre civil. Elle doivent être réglées dans les 45 jours suivant la date d’échéance des contributions à condition de ne pas dépasser 14h pour ne pas subir des intérêts de retard.

Ci-après l’échéancier des règlements à suivre :

tableau délais

NB : Les ordres de prélèvement transitant par le télépaiement et reçus après 14h00 sont traités le jour ouvrable suivant. Attention, lorsque le règlement des contributions est opéré au-delà de 14h00 le dernier jour de la période de tolérance pour les règlements, des indemnités de retard sont automatiquement calculées.

L’adhérent doit également régler, au plus tard le 15 février de chaque année, la cotisation sociale, actuellement fixée à 240Dh.

Comment sont validés les règlements via E@sypaiement ?

Pour vous assurer encore plus de facilité et de sécurité dans le règlement des contributions, la CIMR a mis en place, un processus de validation des paiements selon le mode de règlement choisi :

  • Pour le télépaiement par prélèvement automatique : Dans le cas du télépaiement par prélèvement automatique, le règlement est généré par la télédéclaration des salaires que vous effectuez. Suite à cette opération, un message informatif vous  parviendra pour vous aviser que le prélèvement sera effectué dans un délai de 48 heures. A noter que la date de comptabilisation du virement correspond à la date de télédéclaration.
  • Pour le télépaiement au cas par cas : Il s’agit d’un système de confirmation en escalade, permettant de faire intervenir jusqu’à deux niveaux différents de validation. Une fois votre profil d’administrateur des utilisateurs créé, et après que l’ordonnateur ait ordonnancé le paiement, un premier niveau de confirmation est requis.

Comment se fait le règlement en ligne ?

Il suffit de suivre les étapes suivantes :

  1. Se connecter sur le site web : www.cimrpro.ma
  2. Survoler Univers entreprise et Cliquer sur le bouton « gestion du compte adhérent »
  3. Cliquer sur le bouton « Compte Adhérent » à gauche
  4. Saisir « votre numéro d’adhérent », « login » et « mot de passe », puis cliquer sur « valider »
  5. Cliquer sur le bouton « E@sypaiement » pour accéder à votre situation de règlement
  6. Saisir le montant à virer selon votre convenance avec un commentaire en cas de besoin
  7. Cliquer sur le bouton « Télépaiement » pour l’ordonnancement du paiement
  8. Cliquer sur confirmation
  9. Renseigner la date d’exécution du télépaiement (par défaut la date d’exécution est celle de l’opération de validation)
  10. Confirmer ou annuler le télépaiement

Cette même opération de confirmation peut être répétée une seconde fois, par une autre personne, si au départ vous avez créé 2 profils de confirmateurs et dans ce cas c’est le deuxième validateur qui va renseigner la date d’exécution du télépaiement.

Quel est le délai d’exécution du télépaiement ?

La date d’exécution du télépaiement peut aller jusqu’à J+29 avant 14h, (J étant la date de validation de l’opération et à condition que cette date J+29 ne coïncide pas avec un jour non ouvré). Tout paiement effectué après 14h sera traité le jour ouvrable suivant.

Est ce que la CIMR me permet des facilités de paiements ?

Au moment de la validation de votre règlement via E@sypaiement cas par cas  et afin de tenir compte de la situation de votre trésorerie, la CIMR vous offre la possibilité de fixer vous-même la date à laquelle vous souhaitez que le prélèvement soit effectué sur votre compte.

Ainsi, il suffit de saisir au niveau du champ « Date d’exécution » la date souhaitée allant jusqu’à J+29, J étant la date de validation de votre règlement, à condition que la date fixée soit incluse dans le délai de 45 jours ouvrables suivant la date d’échéance, stipulé à l’article 4 du Règlement intérieur, afin d’éviter l’application d’intérêts de retard.

Que ce passe-t-il lorsque la date fixée par l’adhérent coïncide avec un jour férié ?

Pour l’autorisation de prélèvement, lorsque l’adhérent fixe une date qui coïncide avec un jour férié ou chômé, l’avis de prélèvement est transmis à la banque le premier jour ouvrable suivant.

Comment s’assurer de la validation de mes règlements ?

Lorsque les validations requises sont réalisées, un message s’affiche pour confirmer la réussite de l’opération. L’exécution ou le rejet du télépaiement par la banque, vous sera notifiée par e-mail et votre compte adhérent sera automatiquement actualisé.

Comment sont calculés les intérêts de retard ?

Les intérêts de retard sont calculés, conformément aux dispositions de l’article 4 du règlement intérieur de la CIMR. En cas de non paiement après le 45ème jour suivant la date d’échéance, les contributions patronales et salariales sont majorées d’intérêts de retard au taux de 1% par mois de retard, à partir du 1er jour suivant la date d’échéance des contributions.

Le nombre de jours débiteurs est calculé séparément pour chaque fraction de l’échéance ou du rappel, en fonction de la date de règlement.

Les intérêts de retard sont arrêtés et comptabilisés sur le compte adhérent après le règlement intégral de l’échéance ou du rappel auquel ils se rapportent.

Sur le compte adhérent en ligne, le montant des intérêts de retard débités figure dans la colonne « Débit » avec le détail du calcul dans la colonne « Libellé ».

Quelle est la formule de calcul des intérêts de retard ?

Intérêt de Retard
=
(montant de la créance  x 0.12 x nombre de jours débiteurs)/365 jours

Qui contacter en cas de besoin ?

Pour plus d’information, nous vous invitons à contacter notre hotline dédiée spécialement aux téléservices sur le numéro 05 22 43 83 40 de 9h à 12h30 et de 14h à 18h30 du Lundi au Vendredi (sauf les jours fériés).

Que permet de couvrir les règlements effectués via E@sypaiement?

Les règlements effectués par les adhérents à la  CIMR sont affectés suivant la priorité des créances. Ainsi, ils permettent de couvrir dans l’ordre, les éléments suivants :
1. La contribution sociale ;
2. La contribution trimestrielle globale ;
3. Les intérêts de retard correspondants ;
4. Le rappel ;
5. Les intérêts de retard sur le rappel ;
6. La contribution trimestrielle globale à la retraite à 55 ans ;
7. Les intérêts de retard correspondants ;
8. Le rappel au titre du régime à 55 ans ;
9. Les intérêts de retard sur rappel retraite à 55 ans ;

Comment sont affectées les échéances ?

Si une échéance est apurée par l’affectation de plusieurs règlements ayant des dates différentes, le nombre de jours débiteurs doit être calculé pour chaque fraction de l’échéance en fonction de la date du règlement qui lui est affecté.

Une échéance est considérée comme réglée avec l’indication sur la colonne Etat « Réglé », s’il lui est affecté un ou plusieurs règlements qui la couvrent entièrement. A noter que si elle n’est  pas couverte entièrement par un ou plusieurs règlements, elle continuera à figurer dans la  colonne Etat comme étant « Impayée ». Les mêmes règles sont appliquées aux rappels et aux intérêts de retard.

Dans tous les cas, les règlements effectués par l’adhérent sont affectés à la couverture des échéances dues par ordre d’antériorité en principal et en intérêts de retard

Comment se calculent les droits à la retraite ?

Chaque année, la CIMR attribue au salarié contribuant par un nombre de points P calculé selon la formule suivante :

Points =(CP+CS) / SR*6

CP = contribution patronale hors surprime non génératrice de droits
CS = contribution salariale
SR = salaire de référence.

Comment sont informés les bénéficiaires de leurs droits ?

La CIMR adresse chaque année à l´employeur un relevé de situation individuel destiné aux participants actifs dans lequel figure le nombre de points acquis au cours de l´année considérée, ainsi que le total des points cumulés, la valeur du salaire de référence de ladite année ainsi que l’estimation de la pension acquise et projetée à l´âge de la retraite.

Si le salarié change d´employeurs, qu´en est-il de ses droits ?

Deux cas se présentent :

1. Si l´intéressé est embauché par une entreprise adhérente à la CIMR, ses nouveaux droits sont cumulés avec ceux qu´il a acquis précédemment.

2. Si le nouvel employeur n´est pas adhérent à la CIMR, le salarié conserve les droits précédemment acquis pour les faire valoir à l´âge de la retraite, à condition qu´il ait totalisé au moins 5 ans de contributions.

Un système de contribution individuelle volontaire, a été mis en place en 1998, permettant aux salariés de cotiser au moyen de rachat.

A partir de quel âge peut-on faire valoir ses droits à la retraite ?

L´âge normal de départ à la retraite est fixé à 60 ans. Cependant d´autres possibilités sont ouvertes :
  • A partir de l´âge de 50 ans : c’est ce que l´on appelle un départ anticipé qui a pour effet la réduction des droits.
  • A partir de l´âge de 55 ans : sans réduction des droits pour les affiliés à la Retraite à 55 ans sans anticipation.
  • Après l´âge de 60 ans : dans ce cas la pension sera majorée.

Qu’est ce que les points de retraite CIMR ?

Chaque année, les cotisations que vous versez à la CIMR sont converties en points.

Au moment de votre départ à la retraite, c’est le nombre de points que vous aurez acquis qui déterminera le montant annuel de votre pension de retraite. Plus ce nombre est grand, plus votre pension est importante.

Pourquoi la CIMR a-t-elle adopté un système de retraite à point ?

La décision d’adopter le système de points remonte à 1967. Avant cette date, le montant des pensions était calculé par rapport au salaire moyen des trois dernières années d’activité. Ce système comportait deux risques majeurs :

  • Il pouvait être pénalisant pour l’affilié en cas de baisse importante du salaire lors des dernières années d’activité.
  • Il présentait un risque pour le régime dans la mesure où il pouvait donner lieu à des manipulations du niveau de salaire en fin de carrière dans le but de bénéficier indûment de pensions conséquentes.

Quel est l’avantage d’adopter un système de points ?

Le système des points présente l’avantage de prendre en considération toute votre carrière puisque la pension dépend du nombre de points totalisé en fin de carrière et chaque année de cotisation vous permet d’augmenter le nombre de vos points.

Comment la CIMR calcule-t-elle le nombre de points annuel ?

Pour convertir vos contributions en points, la CIMR utilise une formule qui tient compte des contributions globales versées et de la valeur du salaire de référence.

Quelle est la formule de calcul des points ?

Nombre de points annuels = Contributions globales / 6 x Salaire de référence

Qu’est ce que les contributions globales ?

Contributions globales = salaire brut annuel x taux de cotisation x 2

Qu’est ce que le salaire de référence ?

Le salaire de référence est un indice qui reflète l’évolution du salaire moyen de l’ensemble des affiliés cotisant à la CIMR. Son évolution est fonction du salaire moyen des cotisants.

Quelle est la valeur d’un point de retraite ?

On distingue deux types de valeur du point :
  • La valeur du point à la liquidation : Au moment du départ en retraite, le nombre de points est multiplié par la valeur du point à la liquidation pour déterminer le montant annuel brut de la pension. Elle est égale à 13,11 jusqu’au juillet 2013. Son évolution suivra par la suite celle du salaire de référence.
  • La valeur du point en service : Elle permet de revaloriser annuellement le montant des pensions payées aux retraités CIMR

Existe-t-il plusieurs natures de points ?

Sur le relevé de points que vous recevez annuellement, vous constaterez l’existence d’une colonne intitulée “Nature des points”. Cette distinction est liée au mode d’acquisition des points et non aux droits qu’ils confèrent.

  • Points contribués: Points auxquels vos contributions vous donnent droit.
  • Points pour validation des services passés: Points correspondant à la période antérieure à l’adhésion de la société à la CIMR.
  • Points pour achat de points: Reçus à la suite d’un achat de services passés (voir numéro “comment améliorer sa pension de retraite future”).
  • Points au titre du régime de 55 ans: Acquis suite à l’adhésion au régime à 55 ans ou points transformés du régime normal au régime de 55 ans suite à un achat, et correspondant à la période antérieure à l’adhésion de l’adhérent ou à l’affiliation des participants à ce régime.
    • Points maladie: Gratuits accordés par la CIMR en cas de longue maladie
  • Points pour changement de taux: Correspondants à la reconstitution de la carrière sur la base du nouveau taux.
  • Points de service militaire: Accordés gratuitement correspondant à la période de rappel obligatoire sous les drapeaux.
  • Points pour changement de taux en cours d’année: Octroyés suite à une augmentation de taux et dont la date d’effet est postérieure au 1er janvier.
  • Points pour changement de taux en cours d’année: Octroyés suite à une augmentation de taux et dont la date d’effet est postérieure au 1er janvier.
  • Points  pour rappel sur changement de taux: Vous le recevez suite à un rappel sur salaire fait par votre employeur dans le cas d’un changement de taux ayant une date rétroactive.

Qu’est ce qu’un relevé de points et quelle est sa fréquence d’édition?

La CIMR met en ligne chaque année, sur votre compte CIMR, un relevé de points détaillé qui vous permettra d’avoir une vue globale et claire de votre compte à la CIMR.

Que comporte un relevé de points ?

Le relevé de points comprend deux parties :

La première porte sur les éléments d’information suivants :

  • Le montant total des contributions salariales versées à la CIMR, ventilé par produits de retraite
  • Le nombre total de vos points par produit
  • Une estimation de la pension acquise
  • Une estimation de la pension projetée
  • Le dernier trimestre réglé par votre employeur
  • Une estimation de votre dernier salaire d’activité
  • Le taux de remplacement

La deuxième partie du relevé est une vue globale de votre compte. Les informations vous sont communiquées sur les dix dernières années. Vous trouvez ainsi le détail par adhérent et par année :

  • Du salaire brut déclaré par votre employeur
  • Du taux de contribution
  • Du montant des contributions salariales
  • Des points par régime de retraite
  • De la nature des points acquis

Comment lire un relevé de points ?

La CIMR a mis en ligne sur son site une page dédiée spécialement au relevé de points afin de vous faciliter la lecture de votre relevé. Ci après le lien d’accès :

http://www.cimr.ma/fr/releve.php?id_rub=3&id_srub=124

Comment suivre l’évolution de mes points CIMR ?

A travers le site Internet de la CIMR www.cimr.ma, vous pouvez avoir accès à tout moment à votre compte. Vous pouvez ainsi :
  • Vous informer sur votre nombre de points ;
  • Visualiser l’ensemble de votre carrière ;
  • Connaître votre pension future ;
  • Et éditer, à la demande, votre relevé de points détaillé.

Comment recevoir son relevé de points?

Vous pouvez récupérer votre relevé de points auprès de votre employeur ou en le téléchargeant sur l’espace affilié du site www.cimr.ma

Je suis adhérent à la CIMR et je n'ai pas reçu les relevés de points de mes salariés au titre du dernier exercice ?

A partir de juillet 2009, les relevés de points sont adressés sous format électronique à tous les adhérents. Un CD comportant les relevés des points de l’ensemble des salariés est adressé à tous les adhérents non radiés et ayant cotisé. Vérifiez auprès de votre Direction Générale ou Direction des ressources humaines la bonne réception de ces relevés.

En cas de problèmes, vous pouvez nous adresser une réclamation dans ce sens à l’adresse salarie@cimr.ma si vous êtes salarié affilié, ou à l’adresse agencevirtuelle@cimr.ma si vous êtes entreprise adhérente. Sachez aussi que vous pouvez consulter votre situation mise à jour sur notre site internet.

Quels sont les réflexes à adopter en lisant mon relevé de points ?

Ayez le réflexe de :
  • Vous assurer que toutes les informations de la partie identité sont correctes : orthographe du nom, prénom, date de naissance, N° CIN, etc.
  • Vérifier votre carrière pour vous assurer que toutes les années travaillées y figurent bel et bien.
  • Voir si votre pension est confortable.
NB : Si vous constatez une erreur au niveau de votre relevé de point, informez-en votre responsable RH qui prendra attache avec la CIMR.

Que veut dire « Estimation de la pension acquise » ?

Ce montant est une estimation de la pension annuelle que vous versera la CIMR à l’âge de 60 ans si vous cessez toute contributionet gardez uniquement le nombre de points CIMR dont vous disposez à la date de l’arrêté du relevé.

Que veut dire « Estimation de la pension projetée » ?

A la différence de la pension acquise, le calcul de l’estimation de la pension projetée intègre le fait que vous continuez à cotiser à la CIMR jusqu’à l’âge de 60 ans, selon des hypothèses détaillées au verso de votre relevé de points.

Que signifie « Le dernier trimestre réglé par votre employeur » ?

Il vous permet de suivre la régularité des paiements effectués pour votre compte par votre employeur.

Que veut dire « Estimation de votre dernier salaire d’activité » ?

Il s’agit d’une estimation de ce que sera votre salaire à l’âge de 60 ans, faite par la CIMR sur la base d’hypothèses détaillées au verso de votre relevé de points. Cette estimation sert à calculer le taux de remplacement.

Qu’est ce que le taux de remplacement ?

Il représente le niveau de votre pension par rapport à votre salaire annuel en fin de carrière. Bien évidemment, il s’agit, tant pour la pension que pour le salaire, d’estimations calculées sur la base d’hypothèses détaillées au verso de votre relevé de points.

L’intérêt du taux de remplacement, est de vous permettre de visualiser l’impact de vos cotisations actuelles et ainsi de mieux préparer votre retraite.

Comment sont financées les retraites CIMR ?

Par deux types de cotisations :

  • La cotisation salariale prélevée sur le salaire du bénéficiaire,
  • La contribution patronale égale à la première avec une majoration de 30%.

Quelle est la périodicité de paiement des pensions de retraite?

Les pensions de retraite sont payables mensuellement, le lendemain du dernier jour de chaque mois.

Quels sont les différents modes de paiement des pensions?

Les pensions sont payables :
  • Soit par la carte Rahati, qui concerne l’ensemble des retraités CIMR
  • Soit par le billet d’une mise à disposition bancaire chose qui permet à l’intéressé de percevoir sa pension dans n’importe quelle agence de la Banque Populaire.
  • Soit par virement au compte bancaire de l´intéressé au Maroc ou à l’étranger.

Comment obtenir une attestation de pension ?

Vous pouvez demander votre attestation de pension par téléphone en appelant le 05 22 424 888 et demander que celle-ci vous soit adressée par courrier.

Mais le moyen le plus rapide est d’éditer par vous-même votre attestation de pension à travers notre site Internet via le e-service CIMR Dialcom web. Il vous suffit de suivre les étapes suivantes:

  1. Connectez vous surwww.cimr.mapuis survolez Univers retraité et cliquez sur  CIMR Dialcom .
  2. Saisissez vos informations personnelles pour accéder à votre compte (N°de dossier de pension ou de matricule, CIN ou code d’accès délivré pour les résidents en France)
  3. Cliquez sur Edition de votre attestation de pension (à gauche) pour la télécharger

Je n’arrive pas à éditer mon attestation de pension à partir du site Internet. Que faire?

Pour utiliser au mieux ce service, il est recommandé de disposer de la configuration suivante :

  • Internet Explorer (Windows), version 6.0 et supérieures avec le service pack 2.
  • Firefox, version 1.0 et supérieures.
  • Mozilla, version 1.7.8 et supérieures.
  • Vous devez également disposer de la version 5 ou supérieures d’Adobe Acrobat Reader pour pouvoir imprimer l’attestation.

Il est indispensable enfin d’autoriser l’ouverture des pop-up (paramètre de votre navigateur).

Comment faire une demande de pension si je suis actif ?

Si vous êtes un affilié actif et vous souhaitez effectuer une demande de pension, vous devez contacter votre société qui se chargera de réaliser votre demande de pension en ligne via le téléservice E-liquidation sur le site web de la CIMR : www.cimr.ma

Comment faire une demande de pension si je ne suis pas actif ou si j’ai quitté le service d’une entreprise adhérente à la CIMR depuis plus d’une année ?

Vous devez vous charger par vous-même de préparer votre dossier de pension.

Rendez-vous donc à l’agence CIMR la plus proche où l’on vous indiquera la démarche à suivre et l’on remettra le dossier à remplir, ou sur notre site web : www.cimr.ma

Les documents nécessaires pour effectuer une demande de pension sont :

  • L’imprimé de la demande de liquidation de la pension principale accompagnée des pièces constitutives du dossier
  • La Déclaration de la situation des cotisations salariales par les compagnies d’assurance ayant géré vos cotisations salariales avant 2003. Vous êtes tenus de fournir autant de déclarations qu’il y a de compagnie d’assurance.
  • Le Contrat porteur de la carte Rahati signé en 3 exemplaires
  • La Procuration pour les retraités optant pour une pension sans option Capital
  • La copie légalisée de votre CIN.
  • Deux photos d’identité identiques et récentes

Quelles sont les formes de liquidation?

  • Liquidation avec option en capital : L’intéressé peut opter pour le remboursement du capital constitué par le versement des cotisations salariales auprès de la CIMR et/ou auprès de la ou les compagnies d’assurances concernées. Il reçoit alors un capital représentant la somme capitalisée des cotisations salariales versées. Parallèlement l’intéressé percevra une pension annuelle de la part de la CIMR calculée sur la base du total des points acquis, déduction faite de l’équivalent en point de la rente viagère constituée par ses cotisations salariales jusqu’au 31/12/2002 ; et au-delà cette déduction, elle s’élève à 50% du nombre de points pour la partie des cotisations salariales gérées par la CIMR.
  • Liquidation sans option en capital : Dans ce cas, la pension est liquidée sur la base de la totalité des points acquis.

Quels sont les avantages dont on peut bénéficier à la liquidation?

  • Revalorisation de la pension : La pension de retraite est automatiquement augmentée chaque année. Cette augmentation est calculée en fonction de la variation de la valeur du point de service.
  • Points gratuits pour maladie : En cas de maladie ou d´invalidité dépassant 60 jours et sur production de certificats médicaux, tout participant a droit à l´inscription à son compte de points gratuits à compter du 61ème jour et sous réserve de l’acquittement par l’adhérent des contributions patronales et salariales correspondant à la période d’octroi de ces points.

Comment faire une simulation de pension ?

En saisissant une demande de pension sur e-liquidation, vous pouvez aisément procéder à des simulations de pension avec ou sans option en capital. Ci-après la démarche à suivre :

  • Faites une première saisie avec l’une des 2 options puis éditez le résultat de la simulation de pension
  • Revenez en arrière, changez l’option, puis éditez une nouvelle fois la simulation
  • Suivez les étapes jusqu’à la page de l’enregistrement de la demande puis cliquez sur « Imprimer » pour éditer le dossier de départ à la retraite.

Lorsque vous aurez fait votre choix, rouvrez la demande de liquidation, modifiez-la en fonction de l’option retenue et reprenez la e-liquidation.

Quels sont les avantages d’une simulation de pension ?

L’espace simulation vous permet de :
  • Tester l’impact d’une augmentation de taux : Si vous êtes affiliés à la retraite normale à un taux inférieur à 6% vous pouvez faire une simulation sur un taux de cotisation plus élevé. Il vous suffit de choisir le taux voulu dans la liste de choix proposée.
  • Tester l’impact d’un Rachat de services passé dans le cadre du nouveau taux
  • Tester l’impact de la cotisation à l’offre CIMR Al Mounassib : Vous aurez à sélectionner un des taux proposés pour ce régime. Et vous pouvez également, dans le cadre de ce régime, tester l’impact du Rachat des services passés.
  • Tester l’impact du Régime à 55 ans : Sélectionnez le taux de ce régime. Une fois vos paramètres définis, cliquez sur le bouton « Exécuter » pour afficher les résultats de votre simulation.

Comment suivre le traitement de ma demande de pension ?

Il est possible de suivre l’avancement du traitement de sa demande de pension à travers :

  • CIMR Dialcom par téléphone au numéro 0522 424 888, ou sur le web à travers le service en ligne : CIMR DIALCOM sur www.cimr.ma
  • Si vous êtes actif, votre employeur peut suivre le traitement de votre dossier à travers l’application E-liquidation sur le site web de la CIMR.

Lorsque la demande de pension est traitée, les documents précisant le calcul de la pension et le capital sont mis à votre disposition sur CIMR DIALCOM, envoyés par email à votre employeur ou vous sont adressés directement par courrier postal.

Quels sont les délais de traitement d’une demande de pension ?

Un dossier complet, ne présentant aucune anomalie sera traité par la CIMR en 4 jours ouvrables.
Les dossiers nécessitant des corrections complexes peuvent prendre plus de temps pour leur traitement.

Quel est le délai de paiement de ma pension une fois ma demande traitée ?

La pension CIMR est due à terme échu, après la date d’effet mentionnée sur la demande.

Important: Pour percevoir sa première pension, il faut activer sa carte Rahati. Celle-ci est envoyée par courrier à l’adresse du retraité.

Qu´en est-il de la pension après le décès du retraité ?

Le ou les conjoints survivants du retraité bénéficient d’une pension de réversion à hauteur de 50% de sa pension s´il a au moins 40 ans d´âge pour les femmes, 50 ans pour les hommes et si le mariage a été contracté au moins 2 ans avant le décès. Cette dernière condition n´est pas exigée en cas de décès accidentel.

Au cas où le retraité laisse des orphelins de père et de mère mineurs, ces orphelins peuvent prétendre pour chacun d´eux à une allocation égale à 20% de sa pension, il s’agit d’une pension d’orphelins. Le total des allocations ainsi servi ne peut dépasser 100% de la pension du défunt.

Quel est le niveau de pensions du conjoint survivant?

La pension du conjoint survivant sera calculée sur la base de la moitié des points acquis par le défunt, et cesse d´être servie en cas de remariage. La pension d´orphelin sera calculée sur la base de 20% des points acquis par le défunt. La pension totale ne peut dépasser 100% des points acquis. Elle est supprimée à leur majorité sauf en cas d´incapacité supérieure à 66%.

Qu’est ce que la carte Rahati ?

La carte Rahati est une carte monétique interbancaire destinée aux retraités de la CIMR. Personnalisée au nom du retraité, elle fait office de Carte Allocataire et permet :

1- D’être dispensé de la production périodique des certificats de vie à la CIMR.
2- Le paiement électronique de la pension CIMR :

  • Directement sur le compte bancaire du retraité, quelle que soit la banque du retraité.
  • Sur la Carte Rahati si le retraité ne dispose pas de compte bancaire. La carte Rahati lui permettra alors de retirer sa pension en espèces auprès des guichets bancaires ou de payer ses achats auprès des commerçants disposant de TPE.

La carte Rahati, pourquoi ?

La carte Rahati permet de :

  • Simplifier les démarches administratives en dispensant les retraités de la production du certificat de vie trimestriel ou annuel à la CIMR;
  • Améliorer la qualité du service et le temps du traitement des pensions;
  • Doter les allocataires non bancarisés d’un moyen moderne de paiement;
  • Maîtriser les délais de paiement;
  • Optimiser les frais de gestion de la CIMR ce qui, au final, bénéficie à la communauté des allocataires;
  • Améliorer la fiabilité des contrôles de vie.

Qui est concerné par la carte Rahati ?

Tous les allocataires de la CIMR sont concernés par la carte Rahati, à l’exception :

1. Des orphelins bénéficiant d’une pension de réversion,

2. Des retraités résidents à l’étranger sur présentation d’un certificat de résidence,

3. Des retraités dont le nombre de points est inférieur à 150 points,

4. Des retraités invalides justifiant leur invalidité par un certificat médical indiquant un taux d’IPP supérieur à 60%.

Ces bénéficiaires sont payés par mise à disposition auprès de la BP sans production d’une preuve de vie ou par virement sur leur compte bancaire sur production à la CIMR du certificat de vie trimestriel ou annuel.

La carte Rahati dispense-t-elle de toutes les pièces justificatives annuelles ?

La carte Rahati remplace uniquement le certificat de vie. Elle ne dispense pas les personnes qui y sont assujetties de la production annuelle des autres pièces justificatives, à savoir le certificat de non remariage (veuves bénéficiaires d’une pension de réversion) et les certificats de scolarité et/ou non mariage pour les enfants à charge).

Combien coûte la carte « Rahati » ?

La carte « Rahati » coûte 5 Dh TTC par mois, soit 180 Dh TTC pour la durée de validité de la carte (3 ans).

Ces frais remplacent ceux de la mise à disposition qui étaient à la charge du retraité.

En cas d’annulation de la carte, suite à une demande, directe ou indirecte de l’allocataire, ce dernier prend en charge les frais d’annulation qui s’élèvent à 20 Dh HT.

Qui est concerné par la gratuité de la carte Rahati ?

La CIMR a conclu une nouvelle convention avec la Banque Centrale Populaire pour rendre la carte Rahati gratuite pour les allocataires dont la pension mensuelle est inférieure ou égale à 500 DH. Cette gratuité les dispense des frais de la carte Rahati qui s’élèvent à 5 Dhs TTC par mois.

Où puis-je récupérer la carte Rahati ?

La carte « Rahati » est envoyée par courrier postal au domicile de l’allocataire.

Je n’ai pas de compte bancaire, comment utiliser ma carte Rahati ?

Lorsque vous activerez la carte pour la première fois, l’agent de la Banque Populaire vous remettra votre code PIN. Grâce à ce code, vous pouvez utiliser votre carte dans tous les guichets de la Banque Populaire et des autres banques pour retirer votre pension.

Je dispose d’un compte bancaire et je souhaite être payé par virement et non sur la carte Rahati ?

Il suffit de présenter à votre agence CIMR le relevé d’identité bancaire (RIB), et votre pension sera alors virée sur votre compte.

Comment activer la carte Rahati?

Lorsqu’elle est remise au retraité, la carte Rahati est désactivée pour des raisons de sécurité. Pour l’activer, le retraité doit se rendre à une agence du réseau Banque Populaire.

L’activation est simple, elle consiste pour le retraité à présenter sa carte Rahati et sa CIN au guichet de l’agence de la Banque Populaire la plus proche du lieu où il se trouve, partout au Maroc.

Quelle est la fréquence d’activation de la carte Rahati ?

L’activation de la carte est trimestrielle ou annuelle.
Les retraités mariés ont  effectivement la possibilité de demander l’activation annuelle de leur carte et se présenter ainsi une seule fois par an au guichet de la Banque Populaire accompagnés de leur conjoint(e).

Quand activer ma carte Rahati ?

L’opération d’activation de la carte Rahati remplace le certificat de vie que vous deviez produire à la CIMR. C’est donc une opération importante et un RDV à ne pas oublier.

Durant les périodes indiquées sur le tableau ci-dessous, vous devez vous rendre à n’importe quelle agence du réseau Banque Populaire au Maroc et vous présenter au guichet avec votre carte Rahati et votre CIN.

Votre carte Rahati sera activée immédiatement et votre pension sera versée sur votre compte dans les 48h si vous êtes bancarisés. Si vous n’avez pas de compte bancaire, votre pension sera chargée sur votre carte immédiatement.

Du 1er au 14 JanvierDu 1er au 14 AvrilDu 1er au 14 JuilletDu 1er au 14 octobre
Activation annuelle
(retraités mariés)
x
Activation trimestriellexxxx

Important : La pension CIMR étant due à terme échu, la pension du dernier mois du trimestre ne sera réglée par la CIMR qu’après activation de la Carte. Tant que la carte Rahati n’est pas activée, la pension du mois écoulé ne sera ni chargé sur la carte, ni versé sur le compte de l’allocataire.

Si cette activation intervient après le 14 du premier mois du trimestre, la pension du mois écoulé ne sera réglée qu’à la fin du mois suivant.

Que se passe-t-il si je n’active pas ma carte dans le délai de 15 jours ?

Votre carte Rahati sera désactivée et votre pension sera retournée à la CIMR. Elle vous sera payée lors du prochain mois qui suivra l’activation de la carte.

Comment bénéficier de l’activation annuelle ?

Les retraités mariés peuvent demander l’activation annuelle de la carte Rahati et se présenter ainsi une fois par an à un guichet de la Banque Populaire accompagnés de leur conjoint(e). Pour cela il suffit de demander le formulaire d’activation de la carte Rahati disponible dans les agences CIMR ou le télécharger sur le site www.cimr.ma, de le remplir et de l’accompagner d’une copie certifiée conforme de la CIN du conjoint(e), son certificat de vie et une copie de l’acte de mariage.

Ces documents sont à remettre une seule fois à la CIMR :

  • Par courrier à l’adresse : 100 Bd Abdelmoumen – 20100 Casablanca
  • En le déposant dans une de nos agences régionales.

Vous devez toutefois activer votre carte une première fois. Elle est valable pour toute l’année civile.

Attention : N’oubliez pas d’inscrire votre N°DP sur la demande d’activation annuelle et les documents qui l’accompagnent.

Dans quelle agence Banque Populaire dois-je me rendre pour activer ma carte ?

Toutes les agences du réseau Banque Populaire au Maroc sont en mesure de vous accueillir pour assurer l’activation de la carte Rahati.

Que faire si, pour des raisons de santé, je suis dans l’impossibilité de me rendre dans une agence de la BP pour activer ma carte Rahati?

Si vous êtes empêché pour des raisons de santé, de vous rendre dans une agence de la Banque Populaire pour activer votre carte, adressez à la CIMR une demande d’activation accompagnée de votre certificat de vie (et éventuellement celui de votre conjoint s’il s’agit d’une activation annuelle) et d’un certificat médical datés du mois de l’activation.
Votre carte sera activée par la CIMR.

Sachez toutefois, qu’en raison des délais nécessaires aux traitements, le versement de la pension sur votre carte ou le virement sur votre compte bancaire pourrait être retardé de quelques jours.

Je suis payé par virement. A quoi me sert la carte Rahati ?

Votre carte Rahati remplace votre carte allocataire et vous servira à justifier de la vie pour le contrôle de vie opéré par la CIMR, trimestriellement ou annuellement, selon la fréquence retenue.

Existe-t-il une alternative à la carte Rahati ?

Les retraités de la CIMR qui ne souhaitent pas utiliser la carte Rahati, peuvent opter pour la mise à disposition bancaire et percevoir leur pension mensuelle dans n’importe quelle agence de la Banque Populaire. Ils n’ont pas à produire de preuve de vie dans ce cas.

Que devient le solde disponible sur une carte en cas de changement du mode de paiement ?

A la suite d’un changement du mode de paiement pour passer de la mise à disposition Rahati vers un virement bancaire Rahati, le solde disponible sur la carte est automatiquement viré sur le compte bancaire de l’allocataire.

Les résidents à l’étranger peuvent-ils demander l’annulation de leur carte Rahati ?

Si vous résidez à l’étranger et que vous souhaitez continuer à être réglé au Maroc, vous avez la possibilité de demander l’annulation de votre carte Rahati. Pour cela, nous vous demandons de nous faire parvenir une demande d’annulation et un certificat de résidence, les deux portant votre numéro de DP.

Quels sont les services gratuits proposés par Rahati aux retraités qui ne disposent pas de compte bancaire ?

A travers la carte Rahati, les retraités non bancarisés de la CIMR bénéficient d’une série de services gratuits :
  • Retrait de la pension en espèce au niveau des guichets bancaires du réseau de la Banque Populaire;
  • Paiement des achats chez les commerçants équipés de terminaux de paiement électronique, à hauteur du solde disponible sur la carte;
  • Règlement de vos factures téléphoniques (mobile, fixe et Internet);
  • Règlement des factures d’eau et d’électricité;
  • Recharge des téléphones mobiles;
  • Consultation du solde;
  • Impression du relevé des 10 dernières opérations effectuées,
  • Changement du code confidentiel personnel d’utilisation de la carte Rahati (PIN),
  • Tout autre nouveau service que la Banque Populaire mettra en place au niveau de ses GAB

Quels sont les autres services proposés par Rahati aux retraités qui ne disposent pas de compte bancaire ?

La panoplie de services proposés par la carte Rahati comprend également des services payants :
  • Vous pouvez effectuer des retraits sur les guichets GAB des autres banques, en dehors de la BP. (Prix du service : 5,46 Dh HT pour chaque opération),
  • Vous pouvez demander une opposition à la carte si celle-ci est perdue ou volée (Prix du service : 20 Dh HT),
  • Vous pouvez changer votre code PIN (Prix du service : 10 Dh HT),
  • Vous pouvez demander le remplacement de votre carte (Prix du service : 25 Dh HT).

Quel est mon plafond de retrait et d’achat avec la carte Rahati ?

Avec la carte Rahati, le retraité peut effectuer des achats ou des retraits à hauteur de son solde. Ce dernier correspond aux pensions versées par la CIMR.

Les retraits sont plafonnés à 5000 Dh par jour.

Est-ce que je peux recharger ma carte directement ?

Non. La carte Rahati sert exclusivement au paiement de la pension CIMR et ne peut être rechargée directement par le retraité. Seule la CIMR peut alimenter votre carte avec le montant de votre pension.

Est-ce que je peux retirer toute ma pension par guichet bancaire ?

Un solde minimum de 50 Dh devra toujours être disponible sur la carte Rahati pour couvrir les éventuels frais de gestion de la carte tels que les frais d’opposition.

Actuellement, la majorité des guichets bancaires délivrent des billets de 100 Dh. Certains guichets, de la Banque Populaire ou d’autres banques, peuvent donner des billets de 50 ou 20 Dh. L’argent que vous ne pourrez pas retirer par GAB restera sur le solde de votre carte et dès que ce montant atteindra 100 Dh, vous pourrez le retirer.

Que faire si vous n’avez pas encore reçu votre carte Rahati ?

Les retraités qui n’ont pas encore reçu leur carte, doivent contacter la CIMR au numéro 0522 424 888.

Que faire en cas de perte, de vol ou pour le remplacement de ma carte Rahati ?

En cas de perte ou de vol, vous devez informer immédiatement le centre interbancaire au n° 05 22 437 437 ou 05 22 437 435 et par écrit la banque qui se chargera de sa mise en opposition.

Vous devrez ensuite adresser une demande de remplacement en remplissant le formulaire disponible au niveau des agences de la CIMR ou sur notre site www.cimr.ma. Le formulaire, rempli et signé doit être déposé à la CIMR. Les frais de remplacement de la carte, fixés à 25 Dh HT sont à la charge de l’allocataire. Une fois prête, la CIMR vous informera pour que vous puissiez venir la récupérer.

Annulation de la carte : En cas d’annulation de la carte, suite à une demande, directe ou indirecte de l’allocataire, ce dernier prend en charge les frais d’annulation qui s’élèvent à 20 Dh HT.

Quand la carte est-elle renouvelée ?

La carte RAHATI a une durée de vie fixée à trois (3 ans) à compter de sa date d’émission. Arrivée à échéance, elle sera automatiquement renouvelée sauf si elle fait l’objet d’une demande d’annulation ou d’une mise en opposition. La carte renouvelée sera envoyée par courrier à l’adresse de l’allocataire. En cas de changement d’adresse, le retraité doit informer la CIMR par écrit.

En quoi consiste le programme Rahati+ ?

La CIMR a lancé le programme « Rahati+ » qui permet d’associer à la Carte RAHATI de nombreux avantages dans plusieurs domaines d’activités au seul bénéfice de ses retraités.

Quelles sont les offres associées à la carte Rahati ?

En lançant le programme Rahati+,  la CIMR met à la disposition de ses allocataires de nombreux avantages accordés via la carte Rahati en lui associant des offres commerciales préférentielles dans les domaine suivants :

  • Assurance via AXA Assurances Maroc

Désormais, les porteurs de la carte Rahati, peuvent bénéficier d’une offre d’assurance automobile exclusive* auprès d’AXA Assurances Maroc, incluant des gratuités pour les garanties « Défense et Recours » et « Protection Famille, conducteur et passagers » avec des relèvements des plafonds, ainsi que des garanties exclusives (Evénements climatiques et naturels, Rachat de vétusté,…) et des réductions significatives pour certaines garanties annexes pouvant aller jusqu’à -77%.

  • Hôtellerie via le Groupe Accor

Une convention a été signée avec le groupe Accor offrant des tarifs préférentiels sur toute la gamme des hôtels du groupe Accor avec des réductions allant de -40 à -50% sur Sofitel Luxury, et de -30% sur les tarifs publics chez Pullman, MGallery, Novotel, Suite Novotel, Mercure, Ibis et Coralia.

  • Transport via la CTM

Lignes Nationales:

  • Aller simple: 15% de réduction sur les tarifs interurbains en vigueur avec une franchise des bagages allant jusqu’à 20kg.
  • Aller/Retour: 20% de réduction sur les tarifs interurbains en vigueur avec une franchise des bagages allant jusqu’à 30kg.
  • Une offre gracieuse d’un billet (1 aller ou 1 retour quelque soit la période) à chacun des bénéficiaires qui totalise 10 voyages au même nom durant une année civile)

Lignes Internationales:

10% sur les voyages internationaux avec franchise des bagages allant jusqu’à 40kg.

*Ces réductions sont valables en tout temps sans restriction et durant toute l’année.

Qu’est ce que les téléservices ?

Il s’agit de services en ligne lancés par la CIMR à travers son portail, afin de dématérialiser la majorité de ses transactions avec les adhérents et permettre ainsi un gain en liberté, fiabilité, sécurité et rapidité de traitement.

Quels sont les téléservices CIMR ?

Les téléservices CIMR se présentent comme suit :

  • Compte adhérent : grâce à son identifiant chaque adhérent, peut accéder en un simple clic à son compte à la CIMR, le suivre de près, vérifier et éditer le relevé de sa situation, et ordres de virement.
  • Téléadhésion : pour permettre aux entreprises d’adhérer directement via le portail de la CIMR en toute simplicité et autonomie, de créer un compte, désigner la personne déléguée, éditer le contrat d’adhésion…
  • Télédéclaration : pour adresser les déclarations de salaire via le site favorisant un traitement rapide et sécurisé des dossiers.
  • E@sypaiement : pour le paiement en ligne des cotisations et contributions CIMR en toute autonomie et sécurité.
  • E-liquidation : bénéficier d’une procédure rapide avec un guichet spécial pour le dépôt des dossiers de pension des affiliés partant en retraite et des délais très courts pour le traitement des demandes de liquidation.
  • Relevé de points : permet à chaque adhérent d’éditer les relevés de points CIMR pour l’ensemble de ses salariés affiliés.
  • Organismes de prêt : pour les organismes de crédit conventionnés auprès de la CIMR dans le but de faire bénéficier les allocataires CIMR de taux préférentiels pour les crédits à la consommation.
  • Compte affilié : permet aux cotisants de la CIMR de vérifier leur nombre de points, d’effectuer des simulations de rachat de points, et d’avoir une idée sur leur pension estimée.
  • CIMR DIALCOM : permet aux retraités de s’informer sur leur situation personnelle, connaître le traitement de leur demande de pension ou le statut du règlement de cette dernière ou même enregistrer une réclamation.

Qu’est ce que l’Agence Virtuelle ?

Pour faciliter l’utilisation de ses téléservices, et mieux vous accompagner dans leur prise en main, la CIMR a mis à votre service l’agence virtuelle, dont la mission principale est d’assurer le suivi des différents services actuels sur le web en matière de conception, de gestion et d’organisation, mais aussi d’en développer de nouveaux.

Par ailleurs, l’agence virtuelle, fournit toute assistance et formation liées aux teléservices de la CIMR. Elle est de ce fait, votre contact privilégié pour tout ce qui a trait aux téléservices.

Comment utiliser les téléservices CIMR ?

Pour pouvoir utiliser les téléservices de la CIMR il faut d’abord s’y abonner. L’abonnement est gratuit et se fait via notre site web www.cimr.ma

Comment s’abonner aux téléservices CIMR ?

La procédure est simple, il vous suffit de suivre les étapes suivantes :

1. Aller sur le site : www.cimrpro.ma

2. Survoler Univers Entreprise et Cliquer sur Gestion du compte puis sur Abonnement (gratuit)

3. Introduisez le N° d’Adhérent puis  Validez

4. Complétez les 3 volets du formulaire avec les informations demandées. Le volet « Personne Déléguée » désigne la personne qui sera chargée par l’entreprise de la gestion du  profil et les niveaux d’habilitation de tous les téléservices proposés par le site.  L’Administrateur est donc au centre de la gestion des services web de la CIMR.

5. Une fois les informations saisies,  cliquez sur valider puis éditez le formulaire et la convention de la télédéclaration.

6. Imprimez les imprimés, signez et cachetez les par le Responsable de la société ou une personne habilitée.

7. Envoyer le tout par courrier à l’attention de l’agence Virtuelle au siège de la CIMR à l’adresse : 100, Boulevard Abdelmoumen 20340 Casablanca

Une confirmation de votre  abonnement vous sera envoyée sous 48heures, avec un rappel du Mot de passe  de l’« Administrateur des Utilisateurs » saisi. Conservez ce mot de passe pour la création des profils utilisateurs futurs.

Comment mettre à jour le compte « Administrateurs des utilisateurs » ?

Grâce aux habilitations dont il dispose, l’Administrateur des téléservices est au coeur de la gestion des services web de la CIMR. Il est donc important de mettre à jour, régulièrement et dès que cela s’impose, les informations le concernant, pour un maximum de sécurité et une meilleure communication avec notre caisse.

Le formulaire de mise à jour des informations (email, mot de passe, désignation d’un nouvel administrateur) doit être complété, imprimé, signé et cacheté de la part du responsable de la société ou la  personne habilitée. Il faut envoyer le tout par courrier à l’adresse du siège de la CIMR à Casablanca à l’attention de l’agence Virtuelle.

Qui peut créer les comptes et profils d’utilisation des téléservices ?

Seul l’Administrateur des Utilisateurs est en mesure de créer les comptes d’utilisation des téléservices et de désigner la ou les personnes en charge de les exploiter.

Comment créer le compte de l’utilisateur de la télédéclaration ?

Sur le site : www.cimrpro.ma è Univers entreprise è Gestion du compte adhérentè , Administration utilisateur pour créer le compte d’accès aux utilisateurs de la télé déclaration au niveau de la rubrique «Administration des utilisateurs ».

Il suffit d’introduire le N° d’Adhérent, le mot de passe de l’Administrateur puis validez. Ensuite suivre les étapes suivantes :

  • Selon votre mode d’organisation, choisissez « utilisateur Interne Télédéclaration » ou « Utilisateur Externe » si vous confiez cette tâche à votre fiduciaire.
  • Remplissez le formulaire avec les éléments demandés relatifs à la personne qui va exploiter la télédéclaration.
  • Cliquez sur « Télédéclaration » et choisissez l’option de déclaration qui vous convient : par « Fichier Préétabli » extrait de votre système d’information ou par le biais d’un « Formulaire de Saisie » en ligne.
  • Sélectionnez les catégories actives et qui feront l’objet de Télédéclaration.
  • Renseignez les questions secrètes qui peuvent être utiles à l’utilisateur pour réinitialiser son mot de passe, puis validez.

Comment créer le compte de l’utilisateur du compte adhérent ?

Après s’être identifié par le n° d’adhérent et le mot de passe, l’administrateur doit choisir l’onglet « Utilisateur Compte Adhérent », renseigner le formulaire avec les informations relatives à la personne désignée pour exploiter ce service.

Egalement, renseigner les questions secrètes qui peuvent être utiles à l’utilisateur pour réinitialiser son mot de passe, puis valider.

Comment créer le profil pour utiliser la e-liquidation ?

Après l’identification, l’administrateur des utilisateurs choisit l’onglet « Utilisateur e-liquidation » et remplit le formulaire avec les éléments relatifs à la personne qui va exploiter ce service. Renseigner également les questions secrètes qui peuvent être utiles à l’utilisateur pour réinitialiser son mot de passe, puis valider.

Comment créer le profil pour E@sypaiement?

Le Télépaiement est une extension du service «Compte Adhérent» pour laquelle l’administrateur du site doit créer le profil spécifique en suivant les étapes ci-dessous:

1- S’identifier avec le n° d’adhérent et le mot de passe administrateur

2- Choisir le nombre de confirmations du paiement que vous souhaitez sur la rubrique Informations générales », puis cliquez sur valider

3- Cliquer sur « Profils+ » puis sur « Nouveau »

4- Renseigner les informations demandées pour chaque profil créé

5- Aller vers « Compte Adhérent » et octroyer au profil créé, l’habilitation souhaitée : « Ordonnateur du paiement » et/ou « Validateur du paiement », puis valider

NB : Si vous avez opté pour une double validation en interne, refaites la même opération pour créer un nouveau profil.

Comment se fait la mise à jour de son compte E@sypaiement?

A travers son agence virtuelle, la CIMR vous offre la possibilité de rééditer votre abonnement au télépaiement et d’actualiser vos options. Ainsi trois possibilités s’offrent à vous :

1- Mise à jour de l’option de prélèvement

Cette option vous permet de passer du prélèvement au cas par cas vers le prélèvement automatique ou réciproquement. Pour ce faire, il vous suffit de fournir les pièces suivantes :

  • Demande du changement de l’option de prélèvement (Demande manuscrite)
  • Bulletin d’abonnement à E@sypaiement à faire signer et cacheter par votre banque

2- Mise à jour du RIB

Cette option vous permet 3 actions : l’ajout d’un nouveau RIB, la suppression d’un RIB ou la substitution d’un RIB.

  • L’ajout de RIB : intégration de nouveaux coordonnées bancaires au niveau de votre compte E@sypaiement afin d’effectuer vos prélèvements
  • La suppression de RIB : annulation d’un compte bancaire
  • La substitution de RIB : remplacement d’un des RIB existants par un nouveau RIB qui dorénavant servira pour vos prélèvement E@sypaiement

Les pièces à fournir sont :

  • Demande d’ajout, de suppression ou de substitution de RIB (Demande manuscrite)
  • Bulletin d’abonnement à E@sypaiement à faire signer et cacheter par votre banque
  • Attestation de RIB

N.B : En cas de suppression du RIB, le bulletin d’abonnement à E@sypaiement et l’attestation de RIB ne sont pas requis, seule la demande de suppression suffit.

3- Mise à jour de l’option de prélèvement & du RIB

Cette option vous donne la possibilité de mettre à jour, à la fois, l’option de votre prélèvement à E@sypaiement et le RIB selon votre choix (ajout, suppression ou substitution).

Il vous suffit d’adresser à l’agence virtuelle les pièces correspondantes à chacune des options (citées ci-dessus), accompagnées d’une seule demande manuscrite englobant les deux.

Quelle que soit l’option de mise à jour choisie, les pièces à fournir doivent être envoyées par courrier à l’attention de l’agence virtuelle à l’adresse: 100, Bd Abdelmoumen – 20340 Casablanca

Que faire lorsque l’utilisateur de l’un des téléservices oublie son mot de passe ou n’arrive pas à accéder à son compte ?

Notez que si l’utilisateur désigné oublie son mot de passe ou n’arrive plus à accéder à son compte, l’administrateur des utilisateurs a la main à travers le site : www.cimrpro.ma, rubrique « Univers entreprise » , « Gestion du compte adhérent » , volet  » Administration des Utilisateurs » pour faire toutes les modifications nécessaires.

Comment faire si je suis un salarié affilié et je veux activer mon abonnement au site web CIMR et accéder à mon compte ?

La CIMR a mis en place une procédure simplifiée permettant aux salariés affiliés d’activer leur abonnement gratuit au site web et accéder à leur compte.

Il suffit d’envoyer un mail à l’adresse salarie@cimr.ma accompagné d’une copie scannée de la CIN, il est préférable que sur le corps du mail soient renseignés le matricule ainsi que la raison sociale de l’employeur.

Ou de :

Remplir le formulaire « Demande d’abonnement au site de la CIMR » et le retourner à la CIMR avec une copie scannée de votre CIN par email à l’adresse : salarie@cimr.ma, ou par voie postale à l’adresse : 100, Bd Abdelmoumen – 20340 Casablanca.

Comment faire un règlement sur E@sypaiement?

Pour utiliser le télépaiement CIMR, allez sur le téléservice « Gestion des Comptes Adhérents », introduisez vos identifiants : N° d’adhérent, login et le mot de passe, puis cliquez sur E@sypaiement.

Le  montant total à régler s’affiche. Il est composé du solde principal et des éventuels intérêts de retard. Vous pouvez, si vous le souhaitez,  modifier le  montant à payer pour tenir compte des télédéclarations en cours de validation ou si vous n’êtes pas d’accord sur le montant du solde et/ou des intérêts de retard.

Les comptes à débiter pour le télépaiement, sont affichés dans un volet dédié affichant uniquement les banques signataires de la convention du télépaiement. Seule la CIMR valide les comptes à débiter  après  réception des conventions.

Si vous avez plusieurs banques, vous pouvez répartir le règlement sur les différents comptes pour mieux gérer votre trésorerie. Pour cela, introduisez pour chaque compte, le montant à débiter.

Dans le dernier volet, le montant total à régler s’affiche en nombre et en lettres. L’ordonnateur peut saisir un commentaire concernant le paiement effectué, à l’attention du ou des validateurs. Enfin, cliquez sur télépaiement

NB : Si vous recevez le message d’alerte « Attention ! Le montant à virer est supérieur au total à payer voulez vous continuer ? », vérifier le montant et cliquer sur OK pour continuer ou sur Annuler pour le corriger avant de valider l’opération du télépaiement. Votre Télépaiement est désormais en instance de confirmation.

Comment valider un règlement sur E@sypaiement?

Pour une maîtrise de vos règlements et pour plus de sécurité, la CIMR a mis en place, un processus de confirmation en escalade, permettant de faire intervenir jusqu’à deux niveaux différents de validation chez l’adhérent.

Après que l’ordonnateur ait ordonné le paiement, un premier niveau de confirmation est requis. Votre collaborateur ayant le profil de validation, peut accéder par le même chemin au télépaiement. Après avoir cliqué sur le bouton « confirmation », le commentaire introduit par l’ordonnateur s’affiche.

Vous devez renseigner la date d’exécution du télépaiement (par défaut la date d’exécution et celle de l’opération de la validation). Vous pouvez confirmer ou annuler le télépaiement.

NB : Cette même opération de confirmation peut être répétée une seconde fois, par une autre personne, si au départ vous avez créé 2 profils de confirmateurs et cette fois c’est le deuxième validateur qui va renseigner la date d’exécution du télépaiement.

Lorsque les validations requises sont réalisées, un message s’affiche pour confirmer la réussite de l’opération.

L’exécution ou le rejet du télépaiement par la banque, vous sera notifié par e-mail et Votre compte adhérent sera automatiquement actualisé.

Comment visualiser l’historique des règlements sur E@sypaiement?

Vous avez la possibilité de consulter l’historique de vos règlements par télépaiement. L’ordonnateur accède à cette fonction via le compte adhérent, en cliquant sur E@sypaiement, puis sur Historique. Sur cette page, vous visualisez les télépaiements précédents et leurs statuts. Vous  pouvez choisir de les afficher intégralement, ou bien seulement ceux confirmés ou les télépaiements annulés ainsi qu’éditer les avis d’opérer.

Comment mettre à jour mes informations sur le site web CIMR ?

Il est important de mettre à jour les informations renseignées sur notre site web www.cimrpro.ma relatives aux coordonnées des utilisateurs des Téléservices.

Pour cela veuillez suivre les étapes ci-dessous :

1. Se connecter sur le site web : www.cimrpro.ma

2. Cliquer sur Univers entreprise puis sur gestion du compte adhérent.

3. Cliquer sur « Administration Utilisateurs »

4. Introduire le « N° Adhérent » et le « Mot de passe » et cliquer sur « Valider ».

5. Vérifier les informations renseignées sur « Informations Générales » qui sont en mode consultation à l’exception du mot de passe et les questions secrètes. Dans le cas où vous souhaitez mettre à jour ces informations, nous vous invitons à imprimer et à renseigner la lettre jointe intitulée « Lettre pour mise à jour des informations de la personne déléguée », la signer et la cacheter, puis la déposer ou l’envoyer par courrier à l’Attention de l’Agence virtuelle CIMR à l’adresse : 100, Bd Abdelmoumen, 20340 – Casablanca.

6. Cliquer sur « Utilisateur Interne Télédéclaration » ou « Utilisateur Externe Télédéclaration »

7. Vérifier les informations renseignées sur tous les champs. Si vous souhaitez les mettre à jour, nous vous invitons à les renseigner avec les coordonnées de la nouvelle personne qui va exploiter ce Téléservice, notamment téléphone, GSM, e-mail, login et mot de passe.

8. Si vous souhaitez changer le mode de Télédéclaration, cliquer sur « Télédéclaration» pour choisir entre « Fichier Préétabli » ou « Formulaire de Saisie ».

9. N’oubliez pas de sélectionner toutes les catégories actives et qui font objet de la Télédéclaration.

10. Renseigner les questions secrètes qui vous seront utiles si l’utilisateur du Téléservice Télédéclaration oublie son mot de passe afin de le réinitialiser.

11. Cliquer sur Valider pour actualiser les informations renseignées.

12. Refaites les étapes de 6 à 11, sauf 8 et 9, pour l’utilisateur Compte Adhérent et l’utilisateur e-Liquidation@.

13. Cliquer sur Retour pour quitter.

14. Dans le cas où l’e-mail de l’Administrateur des Utilisateurs est changé, nous vous invitons à imprimer et à renseigner la lettre jointe intitulée « Lettre pour mise à jour de l’e-mail de la personne déléguée », la signer et la cacheter, puis la déposer ou l’envoyer par courrier à l’Attention de l’Agence virtuelle CIMR à l’adresse : 100, Bd Abdelmoumen, 20340 – Casablanca.

N.B : Concernant les Téléservices (Télédéclaration, Compte Adhérent, e-Liquidation@ et Profils +) les logins / profils créés doivent êtres obligatoirement différents pour chaque Téléservice.

Qu’est ce que les guides des téléservices ?

Afin de vous donner un accès plus simple à l’information et vous faciliter l’utilisation des téléservices, la CIMR a mis en ligne sur son site web www.cimrpro.ma une rubrique regroupant l’ensemble des guides d’utilisation des téléservices.

Pour y accéder, il vous suffit de suivre les étapes suivantes :

1- Aller sur le site : www.cimrpro.ma

2- Cliquer sur Espace documentation (Icône en pied de page du site).

3- Cliquer sur l’onglet Guides et imprimés

4- Choisir parmi les  guides disponibles, celui ou ceux dont vous avez besoin.

Qu’est ce que les didacticiels CIMR ?

La CIMR a mis en place des films didacticiels axés sur les téléservices CIMR afin de vous fournir toute l’assistance nécessaire en termes de service en ligne. Nous vous invitons à visualiser les films didacticiels sur le lien suivant :

Qui contacter en cas de besoin ?

Pour toute assistance, nous vous invitons à contacter notre hotline téléservices sur le 05 22 43 81 40 – du Lundi au Vendredi – de 9h à 12h30 et de 14h à 18h30 (sauf les jours fériés). Aussi, pour toutes vos interrogations sur les téléservices CIMR, l’équipe de l’agence virtuelle est à votre disposition à l’adresse suivante : agencevirtuelle@cimr.ma

CIMR Dialcom

Pour toute demande d’information, réclamation ou consultation, utilisez le service CIMR DIALCOM :

  • Par téléphone : au 0522 424 888  Suivez les instructions du serveur vocal, tapez sur votre téléphone les informations demandées et obtenez des réponses personnalisées (état d’un paiement de pension, état d’avancement d’une liquidation ou d’une révision…). De même, le serveur vocal de CIMR Dialcom vous offre la possibilité de parler à une téléopératrice qui se chargera de traiter votre demande pour le cas échant vous orienter vers le service concerné.
  • Sur Internet : le service web CIMR Dialcom sur www.cimr.ma: Vous permet d’accéder à tout moment à une information actualisée. Il vous renseigne sur votre demande de pension, de révision de pension et vous permet d’éditer votre attestation de pension.

Comment accéder au e-service CIMR Dialcom ?

Il vous suffit de suivre les étapes suivantes :

  1. Connectez-vous sur www.cimr.ma puis sur puis sur UNIVERS RETRAITE cliquez en suite sur CIMR Dialcom (à droite)
    2. Saisissez vos informations personnelles pour accéder à votre compte (N°DP ou de matricule, CIN ou code d’accès délivré pour les résidents en France)
    3. Les rubriques suivantes sont mises à votre disposition pour vous présenter toutes les informations utiles à votre retraite :
  • Historique de vos paiements pour le suivi de vos paiements de pension
  • Informations sur la carte Rahati (date de réception et de validation de la carte par la CIMR, état d’activation ou d’opposition à la carte, date d’envoi de la carte à votre domicile, le numéro de votre carte ainsi que sa date d’expiration)
  • Pièces justificatives du paiement présentant l’état de validité des pièces remises
  • Révision de la pension, vous permet de suivre le statut de votre demande de révision, son motif et son montant ainsi que la date de règlement
  • Edition de votre attestation de pension
  • Contrôle code attestation
  • Téléchargement des documents de liquidation

Contacts email

Pour vos demandes d’informations :

  • Si vous êtes retraité : retraite@cimr.ma
  • Si vous êtes un salarié affilié: salarie@cimr.ma
  • Si vous êtes une entreprise adhérente : agencevirtuelle@cimr.ma
  • Si vous êtes une entreprise non adhérente à la CIMR : commercial@cimr.ma
  • Le Service Client (si vous n’êtes pas satisfait du traitement d’une demande ou d’une réclamation) : benlaidi@cimr.ma
  • Pour des information sur l’amélioration de la pension: ihbach@cimr.ma – 05 22 49 67 21

Réseau agences

Agence Agadir

Bd Hassan II, Résidence Borj Dlalat – Agadir

Tél. : 05 25 07 02 70/71

 

Agence Centrale Casablanca

Résidence Sara, Angle rue mohamed

El Fidouzi et rue des hôpitaux – Casablanca

Tél. : 05 20 46 08 15/16 – Fax : 05 22 99 01 85

 

 

Agence Fès

Arrondissement Agdal, bd des FAR

Résidence Houda – Fès

Tél. : 05 25 07 04 20/21 / Fax : 05 35 94 13 47

 

Agence Marrakech

Arrondissement Guéliz, bd Prince Mly Abdellah, Menara, 15. Yasmine Majorelle.

Tél. : 05 24 43 69 06 / 20 • Fax : 05 24 43 68 74

 

Agence Meknès

Rue Pasteur N°3, résidence Pasteur,

1er étage – Meknès

Tél. : 05 32 02 02 55/56

Fax : 05 35 51 31 55

 

Agence Oujda

36, rue de Casablanca – Oujda

Tél.: 05 32 11 06 00 • Fax : 05 36 70 36 16

 

 

Agence Rabat

Avenue Hassan II, Imm. F, 479, Résidence Ahssan Dar 2, Agdal Riad – Rabat

Tél. : 05 30 10 21 60/61

 

Agence de Safi

Résidence Mimouna 4, 1er étage, quartier Jrifat – Safi

Tél.: 05 25 07 02 85/86 • Fax : 05 24 62 93 04

 

Agence Tanger

47, bd Mohammed V, Rés. Diamant vert

2ème étage, bureau 24

Tél. : 05 39 34 36 64 • Fax : 05 39 34 36 65

 

Agence Tétouan

Av. Hassan II, Résidence de la Colombe,

bloc A n°8, 1er étage – Tétouan

Tél. : 05 31 06 17 30/31 • Fax : 05 31 06 17 33

Comment faire parvenir votre réclamation à la CIMR ?

Si vous voulez faire une réclamation ou une demande, vous pouvez contacter la CIMR par l’un des canaux suivants :

  • Par courrier à l’adresse :

•    Boulevard Abdelmoumen – 20 340 Casablanca

  • Par Email sur les adresses suivantes :

•    Si vous êtes retraité : retraite@cimr.ma
•    Si vous êtes un salarié affilié: salarie@cimr.ma
•    Si vous êtes une entreprise adhérente : agencevirtuelle@cimr.ma
•    Si vous êtes une entreprise non adhérente : commercial@cimr.ma

  • Par téléphone au 05 22 424 888 ou 05 22 424 700
  • Par fax au 05 22 25 14 85

Quel est le délai de traitement d’une réclamation ?

Le délai de réponse est fonction de la nature et de l’objet de la réclamation. Il est compris entre 4 jours, pour la majorité des réclamations reçues, et un maximum de 4 semaines pour les cas complexes.

Comment se fait le suivi d’une réclamation ?

Pour toutes les réclamations qui ne peuvent être réglées dans les 24 heures, la CIMR adresse au demandeur accusé de réception avec le numéro de sa réclamation et une estimation du délai du traitement prévu, dans les cinq jours ouvrables suivant sa réception.
Grâce au numéro de la réclamation, le demandeur peut à tout moment, se renseigner sur l’état d’avancement du traitement de sa réclamation soit par e-mail soit par téléphone, aux coordonnées ci-dessus.

Que faire si je ne suis pas satisfait du traitement de ma réclamation ?

Si vous n’êtes pas satisfait de la réponse donnée à votre réclamation ou si le problème persiste toujours, vous pouvez contacter le Service Client, votre médiateur au sein de la CIMR, par e-mail à l’adresse : benlaidi@cimr.ma

A noter que le médiateur ne peut jamais être votre premier interlocuteur.

Taux modulables

L’employeur peut à tout moment augmenter le taux de cotisation pour tout le personnel ou une catégorie de son personnel.

A partir du taux de 7%, cette augmentation de taux peut concerner un seul collaborateur.

Pour une retraite encore meilleure !

• Option réalisable à tout moment (choix parmi 12 taux différents)
• Pour une pension de retraite plus élevée