LE REGIME DE RETRAITE CIMR : QUELS AVANTAGES ?

Partager

La retraite CIMR se caractérise par un rendement appréciable et une multitude d’avantages dérivés, tels que la réversibilité au profit du conjoint survivant et des orphelins, la revalorisation annuelle des pensions autant principales que celles accordées aux conjoints et aux orphelins, et les droits octroyés gratuitement en cas de maladie.

Les points gratuits pour maladie ou invalidité

La CIMR offre à tous ses affiliés la possibilité de bénéficier de points gratuits à la suite d’une longue maladie ou d’une invalidité permanente. Ces points sont accordés à partir du 61ème jour, en cas de maladie ou d’invalidité, sur production de certificats médicaux et de justificatifs valables.

Quand peut-on prétendre aux points gratuits pour maladie ?

  • En cas d’arrêt de travail pour maladie inférieur ou égal à 6 mois

Si la période de maladie est comprise entre 3 et 6 mois, un contrôle médical sur dossier est effectué, il sera demandé à notre médecin conseil d’indiquer une date prévisible de reprise.

Si à la fin de cette période l’affilié ne reprend pas l’activité, une contre visite est déclenchée.

  • En cas de longue maladie (période d’arrêt allant de 6 à 12 mois)

Si l’avis du médecin conseil est conforme à celui du médecin traitant, l’affilié est considéré en longue maladie, conformément aux dispositions du Règlement Intérieur qui stipulent:

«Le participant ayant fait la preuve qu’il se trouve, par suite de maladie ou d’accident en évolution et guérissable, dans l’impossibilité physique totale constatée médicalement, de continuer ou de reprendre le travail, est dit en état d’incapacité totale temporaire. Si cet état se prolonge, pour une même affection au-delà de six mois, l’assuré est dit en état de longue maladie».

Un contrôle médical doit être effectué annuellement, pour s’assurer de l’état de santé de l’affilié.

L’état d’invalidité est apprécié en tenant compte de la capacité de travail, de l’état général, de l’âge et des facultés physiques et mentales du participant ainsi que de ses aptitudes et de sa formation professionnelle. Une prise en charge par un organisme de prévoyance est réclamée, le contrôle médical sera effectué tous les deux ans, sauf pour certaines pathologies.

Quelles démarches accomplir pour bénéficier des points maladie ?

La déclaration de la maladie ou de l’accident qui ouvre droit à l’octroi des points gratuits pour maladie, doit être faite dans un délai maximum de 6 mois, à compter de la date de l’évènement qui lui a donné lieu, et au moins un mois avant la date de reprise de l’activité. Les certificats médicaux couvrant la période de maladie de l’affilié doivent être transmis obligatoirement par l’employeur.

* « Est dit en état d’invalidité permanente tout participant, présentant une invalidité consolidée réduisant d’au moins un tiers sa capacité de travail ou de gain le mettant hors d’état de se procurer un salaire supérieur aux deux tiers de la rémunération normale, dans une profession quelconque, dans la même région, par des travailleurs de la même catégorie, dans la profession qu’il exerçait avant la première constatation médicale de la maladie, de l’accident ou de l’état d’invalidité ».

La réversion

Qu’est ce que la réversion ?

Un avantage gratuit offert par la CIMR à ses affiliés. Il s’agit d’assurer la transmission d’une partie de la pension à la veuve/veuf pension de réversion”, ou aux orphelins du participant “ pension d’orphelin”, qu’il soit retraité ou encore actif au moment du décès.

Quelles conditions pour l’octroi de la pension de réversion ?

  • Le conjoint survivant bénéficie de la pension de réversion dès qu’il atteint l’âge de 40 ans pour les femmes et de 50 ans pour les hommes, sauf s’il a un enfant à charge. Auquel cas, il peut prétendre à la pension quel que soit son âge.
  • Le mariage doit avoir été contracté au moins 2 ans avant le décès. Cette dernière condition n’est pas exigée en cas de décès accidentel à justifier.

Quelles conditions pour l’octroi de la pension d’orphelins ?

  • Les enfants doivent être orphelins de père et de mère, sauf si leurs parents sont divorcés.
  • Ils doivent être mineurs. La pension cesse de leur être versée dès qu’ils atteignent la majorité, sauf en cas d’invalidité.

A combien s’élève le montant de pension de réversion ?

La pension de réversion est calculée sur la base de 50% des points acquis au moment du décès lorsqu’il s’agit d’un affilié actif, ou de la moitié de la pension lorsqu’il s’agit du décès d’un retraité.

A combien s’élève le montant de pension d’orphelins ?

  • Les orphelins mineurs de père et de mère, ont chacun droit à une pension d’orphelins, calculée sur la base de 20% des points acquis par l’affilié ou de la pension du retraité.
  • La pension totale versée aux orphelins, ne peut toutefois dépasser 100% des points acquis ou de la pension de retraite.
  • La pension est supprimée à leur majorité sauf en cas d’incapacité supérieure à 66%.

Une revalorisation annuelle du montant de la pension

Les pensions de retraite servies par la CIMR aux retraités et ayants cause sont revalorisées systématiquement à effet du 1er juillet de chaque année, en fonction de l´augmentation annuelle de la valeur du point en service.